Baisse des nuitées en juin malgré l'EURO 2008
Actualisé

Baisse des nuitées en juin malgré l'EURO 2008

L'EURO 2008 a fait fuir les visiteurs américains et asiatiques et a bridé le tourisme indigène.

Avec 3,2 millions de nuitées en juin, l'hôtellerie suisse a en effet enregistré une baisse de 2,6% ou 86 000 unités par rapport au même mois de 2007.

Globalement, la demande étrangère s'inscrit en retrait de 1,1%, selon les chiffres publiés vendredi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Pourtant, les visiteurs en provenance des pays participant à l'EURO se sont montrés bien plus nombreux qu'en juin 2007.

Les Néérlandais ont ainsi engendré 42 000 nuitées supplémentaires, les Roumains 21 000, les Italiens 15 000 et les Turques 14 000. Même constat pour les Portugais (+11 000), les Français (+10 000) et pour les Tchèques (+6000). Les équipes de ces pays ont joué un nombre important de matchs en Suisse durant l'EURO, rappelle l'OFS.

L'ensemble des nuitées générées par ces sept pays représente 21% de la demande étrangère en juin et 13% de la demande totale. Les touristes issus des Etats-Unis, d'Allemagne et du Royaume-Uni accusent quant à eux les plus grandes pertes, avec des reculs de respectivement 37 000 nuitées (-17%), également 37 000 nuitées (- 6,6%) et 27 000 unités (-12%).

Moins d'Américains et d'Asiatiques

Par continent, les hôtes en provenance d'Europe (sans la Suisse) enregistrent une hausse de 4,8% ou 65 000 nuitées. Les visiteurs des continents américains et asiatiques affichent par contre des baisses d'environ 15% (-44 000 nuitées pour les premiers, -39 000 pour le seconds). Quant à la demande indigène, elle recule elle aussi fortement (-5% ou 65 000 nuitées).

Comme en Suisse, l'EURO 2008 a aussi eu un effet négatif sur l'hôtellerie autrichienne, signale l'OFS. Autre pays organisateur du championnat d'Europe de football, l'Autriche a connu une baisse de 4,1% de ses nuitées en juin par rapport à la même période de 2007.

Bâle s'en sort bien

Toutes les régions ne semblent pourtant pas égales devant l'»effet EURO». Bâle a ainsi su tirer son épingle du jeu avec une augmentation de 8,3% des nuitées dénombrées en juin 2008 par rapport à juin 2007, indique l'OFS. Rappelons que la plupart des rencontres sur sol helvétique se sont précisément déroulées au bord du Rhin.

Enfin les Grisons, très éloignés des lieux de compétition, ont connu une hausse de 5% du nombre de leurs nuitées.

Bon premier semestre

Malgré le recul du mois de juin, l'hôtellerie suisse a progressé de 4,6% sur l'ensemble du premier semestre par rapport à la même période de 2007. Quelque 18 millions de nuitées ont été enregistrées au cours des six premiers mois de l'année 2008.

Tant les visiteurs indigènes (+3%) que les touristes étrangers (+5,7%) expliquent cette hausse. Les plus assidus restent les Allemands. Avec 3,2 millions de nuitées au premier semestre 2008, ils progressent même de 147 000 unités. (ats)

Ton opinion