Lavage et chauffage: Baisse du bénéfice chez Schulthess
Actualisé

Lavage et chauffageBaisse du bénéfice chez Schulthess

Schulthess a réalisé un bénéfice net en baisse de 25,4% à 39,9 millions de francs l'an dernier.

Face à un résultat décevant, le groupe zurichois spécialisé dans les pompes à chaleur, les systèmes de refroidissement et les lave-linge, annonce des mesures de restructuration.

Le résultat d'exploitation (EBIT) a aussi souffert en 2009, reculant de 29,8% à 39,9 millions de francs, a indiqué le groupe basé à Wolfhausen (ZH) dans un communiqué diffusé mardi. Le chiffre d'affaires, annoncé déjà fin janvier, a nettement diminué de 18% pour s'établir à 339,5 millions.

La marge opérationnelle de Schulthess s'est amenuisée, passant de 13,7% à 11,7% en un an. A fin 2009, le groupe comptait des liquidités nettes à hauteur de 18 millions de francs et 69,7% de capital propre, contre 60,8% l'année précédente.

Dans le segment pompes à chaleur, devenu son activité principale, Schulthess a vu ses ventes se contracter de 9,1% à 183,1 millions de francs. Alors que le marché suisse a continué à se montrer solide, les affaires réalisées à l'étranger ont marqué le pas.

Systèmes de refroidissement touchés

La division lave-linge et sèche-linge, son ancienne activité première, a pour sa part dégagé un chiffre d'affaires de 111,5 millions de francs, en baisse de 1,8% sur les activités poursuivies.

La division systèmes de refroidissement a été la plus sévèrement touchée par la crise, avec un plongeon de 50,6% à 45,3 millions. Schulthess annonce d'ailleurs que ce segment sera «profondément restructuré» par des mesures d'économie de coûts et la suppression d'un tiers du personnel.

Autre mesure d'économie concernant cette division, Schulthess va regrouper ses trois sites en Allemagne sur un seul lieu de production à Kasendorf, en Bavière.

Reprise lente

Vers la fin de l'année écoulée, Schulthess a globalement constaté une reprise sur ses marchés, assez lente toutefois. Le groupe s'attend en 2010 à des résultats semblables à ceux enregistrés l'an dernier - pour autant que la conjoncture se stabilise - et une amélioration possible en 2011.

Le conseil d'administration du groupe proposera, lors de la prochaine assemblée générale, le versement d'un dividende de 1,50 franc, un montant inchangé par rapport à l'exercice précédent. (ats)

Ton opinion