Vaud: Baisse du nombre de délits, mais pas de triomphalisme
Publié

VaudBaisse du nombre de délits, mais pas de triomphalisme

La pandémie a eu un impact sur les infractions en Suisse. Les violences domestiques sont cependant en hausse, sauf dans le canton de Vaud.

par
Frédéric Nejad Toulami/FRS
À contre-courant des statistiques du nombre de délits, les vols de vélos électriques ont augmenté à Lausanne l’an dernier.

À contre-courant des statistiques du nombre de délits, les vols de vélos électriques ont augmenté à Lausanne l’an dernier.

Getty Images/iStockphoto


«Avec la baisse du déplacement des personnes, la présence policière accrue et la fermeture des frontières, la pandémie a eu un impact sur la criminalité l’an passé.» Lors de la conférence de presse vaudoise et lausannoise sur les statistiques 2020, lundi, la conseillère d’État Béatrice Métraux s’est montrée satisfaite, «sans triomphalisme», des chiffres globalement en recul, à l’instar de ce qui a été enregistré en Suisse.

Les vols ont baissé, tout comme dans les autres cantons, notamment les cambriolages (-24% par rapport à 2019) sur sol vaudois ainsi que les attaques de fourgons de transport de fonds. Le municipal lausannois Pierre-Antoine Hildbrand a toutefois souligné une explosion de vols de vélos et de vélos électriques dans la capitale vaudoise. La vente et la consommation de stupéfiants ont aussi diminué, probablement grâce à l’absence d’événements festifs.

Alors que les violences conjugales ont augmenté dans toute la Suisse, le canton de Vaud fait exception (hormis une légère hausse à Lausanne). Béatrice Métraux espère que c’est dû aux campagnes de sensibilisation et à l’éloignement automatique de la personne violente du foyer.

Quant au Ministère public vaudois, il a ouvert plus de 100 dossiers en 2020 sur des soupçons d’escroquerie aux crédits Covid-19. L’obtention facilitée de prêts bancaires ou de fonds publics pour permettre aux entrepreneurs de faire face à la crise a encouragé certains à détourner ces aides.

Par ailleurs, comme dans le reste de la Suisse, les arnaques en ligne et autres faits de cybercriminalité ont beaucoup occupé les enquêteurs.

Ton opinion