Actualisé

Afrique de l'OuestBaisse du nombre de nouveaux cas d'Ebola

Cent vingt-huit nouveaux cas de fièvre hémorragique ont été enregistrés dans les trois pays d'Afrique de l'Ouest encore touchés par la maladie dans la semaine qui s'est achevée le 15 février.

1 / 268
29.03.2016 L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une «urgence de santé publique de portée internationale». Une déclaration faite malgré une résurgence du virus en Guinée.

29.03.2016 L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une «urgence de santé publique de portée internationale». Une déclaration faite malgré une résurgence du virus en Guinée.

Keystone/Salvatore di Nolfi
15.01 Alors que l'OMS a annoncé hier la fin de l'épidémie en Afrique de l'Ouest, la Sierra Leone a déclaré enquêter sur un décès suspect d'Ebola.

15.01 Alors que l'OMS a annoncé hier la fin de l'épidémie en Afrique de l'Ouest, la Sierra Leone a déclaré enquêter sur un décès suspect d'Ebola.

AP/Youssouf bah
14.01 L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est officiellement terminée depuis jeudi. L'OMS a annoncé à Genève que le Liberia était désormais exempt du virus, après la Sierra Leone et la Guinée.

14.01 L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est officiellement terminée depuis jeudi. L'OMS a annoncé à Genève que le Liberia était désormais exempt du virus, après la Sierra Leone et la Guinée.

AFP/David Mcnew

La Guinée a fait état de 52 nouveaux cas, la Sierra Leone de 74 nouveaux cas dont 45 à Freetown, la capitale, et le Liberia a annoncé deux nouveaux cas entre le 9 et le 12 février.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a publié ces chiffres mercredi, se félicite de cette évolution. Elle note dans le même temps que la résistance de certaines communautés à la lutte contre la maladie freine les efforts pour mettre fin à l'épidémie.

«Chacun de ces trois pays a signalé une augmentation des incidents de sécurité par rapport à la semaine précédente», a déploré l'OMS, par allusion au nombre de menaces proférées ou de violences commises contre des travailleurs de santé.

Apparue il y a un an en Guinée, la fièvre hémorragique a fait 9365 morts sur 23'218 cas recensés, pour leur très grande majorité au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!