Crise financière: Baisses de recettes fiscales prévues à Genève
Actualisé

Crise financièreBaisses de recettes fiscales prévues à Genève

Le Conseil d'Etat genevois a présenté mercredi la facture liée à la crise financière mondiale. En 2008, une perte d'impôts de 77 millions de francs est prévue.

Le recul des revenus devrait même atteindre 115 millions de francs en 2009.

«Nous ne sommes pas dans l'oeil du cyclone à Genève», a néanmoins voulu rassurer le grand argentier du canton David Hiler. La crise n'aura pas de conséquences dramatiques au bout du Léman, car l'économie locale ne souffre pas de faiblesses structurelles. «Nous pensons même qu'elle est forte».

Activité phare à Genève, la gestion de fortune a pour le moment bien résisté, a noté M. Hiler. Avec le possible rebond des bourses, les dégâts pourraient même être moins importants qu'envisagés.

Un recul des recettes fiscales est toutefois attendu. Cette année, il a été chiffré à 77 millions de francs, a précisé M. Hiler. Une baisse qui n'a rien de tragique. L'excédent de revenus inscrit au budget passera simplement de 550 millions à de francs à 473 millions de francs.

Dans le rouge en 2009

Le contrecoup de la crise sera plus important en 2009. Il sera en partie atténué grâce aux 160 millions de francs prélevés sur les successions. Au total, le Conseil d'Etat table sur une baisse des recettes fiscales de 115 millions de francs l'an prochain. Le budget affichera ainsi un léger déficit de 47 millions de francs.

Malgré ces mauvaises nouvelles, le gouvernement ne s'écartera pas de ses objectifs. La maîtrise des dépenses restera une priorité. «Le redressement des finances du canton doit être capable de traverser les cycles économiques», a relevé le conseiller d'Etat François Longchamp.

Investissements inchangés

La politique d'investissements ne souffrira pas non plus. L'Etat de Genève veut jouer son rôle anti-cyclique, a expliqué le conseiller d'Etat Mark Muller. Quelque 600 millions de francs ont été inscrits au budget. Cette somme servira notamment pour les travaux de la ligne ferroviaire CEVA et du tram allant à Bernex.

D'autres projets devraient être lancés l'an prochain, comme Curabilis, qui consiste à créer un lieu de détention pour les délinquants frappés de mesures d'internement. Le gouvernement veut aussi mener des travaux à l'Hôpital des enfants et participer financièrement à la construction de la Maison de la paix. (ats)

Ton opinion