Exclusif: Baker sort un nouveau clip et enflamme Paris

Actualisé

ExclusifBaker sort un nouveau clip et enflamme Paris

Le chanteur vaudois a donné son premier concert français mardi. «20 minutes» y était et dévoile en primeur son nouveau clip.

par
Fabrice Aubert

Bastian Baker: «Nobody Should Die Alone».

«C'était canon, vraiment bien.» Bastian Baker avait encore des étoiles dans les yeux, entouré de nombreux fans, à l'issue de son premier vrai concert parisien, mardi 23 octobre 2012, au Réservoir.

Même s'il fait beaucoup parler de lui avec «Danse avec les stars», le Vaudois n'en oublie pas sa passion première: la musique. C'est dans une salle comble et surchauffée qu'il a réalisé son premier triomphe français. «Pour la première fois de ma vie je me suis senti en connexion avec le public pendant tout le concert. Et j'ai été très étonné de voir que les gens connaissaient toutes les paroles de mes chansons», précise Baker qui était ravi de retrouver une petite salle (400 personnes) après avoir arpenté les scènes des festivals pendant l'été. «Je garde en mémoire l'image de tout le public qui jumpe pendant ma reprise de «Ayo Technology» de Milow. C'était impressionnant.»

Huit heures d'attente pour voir Bastian

«Je suis arrivée depuis midi, j'étais la première.» Parisienne de 19 ans, Aurélie a fait preuve de patience pour se retrouver au premier rang du concert de Bastian Baker qu'elle a découvert par le biais d'une amie suisse. Stéphane, 43 ans, a fait lui le déplacement depuis Chartres.

Parmi la cinquantaine de fans qui faisaient la queue à l'entrée du Réservoir, se trouvaient plusieurs Suisses. Dont Andrea, 36 ans, qui est venue avec ses amies depuis Fribourg. «On suit Bastian sur presque tous ses concerts, peu importe où ils ont lieu. Et là on veut le soutenir pour sa première date en France avec tout son band.»

L'équipe de «Danse avec les stars» le soutient

Dans la salle se trouvaient des têtes connues comme celle de Jean-Marc Généreux, criant et applaudissant avec force pendant tout le concert, debout sur un canapé de la zone VIP. «Ce jeune garçon est tellement talentueux, il va aller très loin, présage le Canadien. Quand il a joué «Hallelujah» pendant les répètes de l'émission, c'était absolument incroyable. Et son live m'a totalement emballé. C'est comme un mix d'Elvis Presley et de James Dean. En plus il est très simple et super généreux. Un amour.»

Aux côtés du juré de «Danse avec les Stars», Lorie, candidate de l'émission de TF1, est également sous le charme: «Musicalement, c'est vraiment bien et il sait faire le show, on ne décroche pas une seconde. Quand j'ai su qu'il venait faire «Danse avec les stars» avec nous, je ne le connaissais pas et donc j'ai acheté son album. J'ai trouvé ça très sympa, très frais, très folk. Je pense qu'il a beaucoup de chances en France. En plus de ça, il est pas moche donc toutes les petites minettes craquent déjà toutes pour lui.» Une chose est sûre, le succès se fait sentir et une nouvelle date a déjà été agendée pour le mois de décembre à la Cigale.

Son premier concert à New York

Une semaine avant sa prestation parisienne, c'est à New York que le Suisse a séduit une assemblée de 300 personnes. Un premier séjour dans la grosse pomme qui restera marqué dans sa mémoire. «C'était incroyable, se souvient le chanteur vaudois. On a eu énormément de bons échos. On a même discuté avec le patron du festival pour envisager d'autres concerts là-bas.» Bastian a tellement adoré la ville et la gentillesse de ses habitants qu'il se verrait bien y vivre. Musique d'avenir.

Un clip émouvant sur la solitude

Parallèlement à son aventure internationale, Bastian Baker a décidé de dévoiler un nouveau clip: celui de la chanson «Nobody Should Die Alone», issue de son premier album à succès totalisant plus de 40'000 exemplaires vendus en Suisse à ce jour. «Le morceau est né après une expérience personnelle, explique-t-il. Mon père a un restaurant et j'y avais rencontré une grand-maman qui mangeait tous les jours à midi... seule. J'étais dépité de me rendre compte de cette solitude et ça m'a inspiré ce morceau et ce clip. On a eu la chance de tomber sur Jean-Charles, un monsieur incroyable de 82 ans qui a eu la gentillesse de participer au tournage et que je remercie particulièrement. Je suis très content du résultat.»

Comme dans toute sa carrière, Bastian a été très impliqué dans la réalisation du clip. Jusqu'au choix du moment de sa sortie: «S'il y a bien une période de l'année où on se rend compte de la solitude, c'est l'automne où il commence à faire froid et les gens ont plus tendance à rester cloîtrer chez eux. Et il y a aussi l'approche des fêtes. Être seul à ce moment de l'année est quelque chose de vraiment déprimant. C'est pour ça que cette période était parfaite pour sortir ce clip.»

Deuxième album déjà en cours

Malgré un planning surchargé, «BB» trouve du temps pour composer et travailler avec ses musiciens sur son prochain album. «On a déjà terminé pas mal de chansons et enregistré des démos d'une dizaine de morceaux. En plus, je suis à Paris pour quelques temps donc ça me donne une inspiration grandissante. L'endroit, l'énergie et les soirées qu'on passe ensemble à faire de la musique avec mon manager, mes musiciens et les amis qui viennent me rendre visite: tout ça m'inspire. Ces trois dernières semaines, on a fait quatre ou cinq nouvelles chansons.» Le musicien espère avoir terminé la préparation de son deuxième album d'ici la fin de l'année pour pouvoir entrer en studio au début 2013.

Avec son succès grandissant en France, songe-t-il à une chanson dans la langue de Molière? «Cela reste ouvert. C'est une langue que j'apprécie, vraiment. Mais j'ai un problème: je n'arrive pas à la mettre en musique. Et comme je tiens à composer mes chansons moi-même, je ne veux pas accepter d'offre pour une chanson en français. Et je ne me suis jamais forcé à composer donc on verra si cela arrive ou pas.»

Ton opinion