Champions League: Bâle a l'impression d'avoir déjà vécu ça
Actualisé

Champions LeagueBâle a l'impression d'avoir déjà vécu ça

Contraints à l'exploit pour atteindre les quarts, les Bâlois ont été éliminés par plus forts qu'eux. Comme en 2012.

par
Grégory Beaud
Porto
Walter Samuel (à g.) a passé une très sale soirée face à Vincent Aboubakar, auteur du 4-0.

Walter Samuel (à g.) a passé une très sale soirée face à Vincent Aboubakar, auteur du 4-0.

Décidément, les matches retour ne conviennent pas au FC Bâle. Giflés hier à Porto, les champions de Suisse en titre avaient connu pareille mésaventure en 2012. Après s'être imposés 1-0 à domicile face au Bayern Munich, les Rhénans avaient été étrillés 7-0 en Bavière. Si la «valise» ramenée du Portugal est moins lourde, elle a le même relent d'impuissance face à un armada à qui tout réussit offensivement.

Au coeur de cette débâcle, un homme: Walter Samuel. Coupable d'une faute de main lors du match aller, le défenseur argentin avait provoqué l'égalisation des Portugais sur penalty. Lors du retour, c'est à nouveau lui qui est à l'origine du premier but de Porto. Sur une inspiration de Casemiro, Samuel s'est retrouvé en 1 contre 1 face à Cristian Tello. Il n'a pas eu d'autre option que de «descendre» l'attaquant. Sur le coup-franc, Brahimi a fait le nécessaire pour placer Porto sur orbite. L'ancien joueur de l'Inter a parachevé son «travail» en étant expulsé durant les arrêts de jeu.

C'est en raison des suspensions de Fabian Schär, d'abord, puis de Marek Suchy, que Walter Samuel a eu droit à ces deux titularisations. S'il a fait de son mieux, il a également montré l'étendue des limites d'un joueur qui fêtera ses 37 ans dans deux semaines. Cette double confrontation, le FCB l'a peut-être perdue dès la 62e minute du premier match. L'avertissement infligé à Suchy a eu des répercussions jusque sur les bords du Douro. L'implosion aurait-elle été aussi violente avec la charnière traditionelle Schär-Suchy?

Porto - Bâle 4-0 (1-0) 43 108 spectateurs.

Arbitre: Eriksson (Su).

Buts: 14e Brahimi 1-0. 47e Herrera 2-0. 56e Casemiro 3-0. 76e Aboubakar 4-0.

Porto: Fabiano; Danilo (22e Martins Indi), Maicon, Marcano, Sandro; Herrera, Casemiro, Evandro (79e Quaresma); Tello, Aboubakar, Brahimi (74e Neves).

Bâle: Vaclik; Xhaka, Schär (58e Schär), Samuel, Safari; Elneny, Frei (63e Kakitani); Gonzalez, Zuffi, Gashi (77e Callà); Streller.

Notes: Porto sans Martinez (blessé), Bâle sans Ivanov (blessé), Delgado (malade) ni Suchy (suspendu). 22e Danilo sort sur blessure. 91e expulsion de Samuel (2e avertissement). Avertissements: 30e Gashi. 38e Gonzalez. 49e Samuel. 55e Marcano et Safari.

Sens unique

A la suite d'une faute de Samuel sur Tello, Brahimi a hérité d'un coup-franc. D'une caresse du pied droit, l'international algérien a déposé le ballon dans le petit filet de Vaclik (13e, 1-0). En fin de période, Bâle a mis le nez à la fenêtre. Zuffi (32e) et surtout Gashi (43e) ont inquiété le gardien Fabiano, en vain. Dès la 47e, Herrera a mis Porto à l'abri. Neuf minutes plus tard, les joueurs locaux ont inscrit le 3-0 sur un coup franc magnifique de Casemiro. Aboubakar a parachevé le chef d'oeuvre d'un tir tendu surpuissant (76e, 4-0).

Paulo Sousa, entraîneur de Bâle. «Je suis évidemment déçu du résultat, mais je suis fier de la campagne réalisée par mon équipe. Nous avons dû nous avouer battus face à une équipe de Porto qui possède plus de qualités que nous. Mais je regrette tout de même que nous n'ayons pas joué à notre niveau. Nous avons toutefois rivalisé durant une mi-temps. Après c'était plus compliqué. Nous n'avons jamais vraiment eu l'opportunité de développer notre jeu.» Julen Lopetegui, entraîneur de Porto: «Contrairement à ce que l'on peut croire, ce n'était pas un match simple. Mes joueurs ont dû se battre et ont mérité cette victoire. Tout le monde a été aussi concentré offensivement que défensivement. »

Paulo Sousa, entraîneur de Bâle. «Je suis évidemment déçu du résultat, mais je suis fier de la campagne réalisée par mon équipe. Nous avons dû nous avouer battus face à une équipe de Porto qui possède plus de qualités que nous. Mais je regrette tout de même que nous n'ayons pas joué à notre niveau. Nous avons toutefois rivalisé durant une mi-temps. Après c'était plus compliqué. Nous n'avons jamais vraiment eu l'opportunité de développer notre jeu.» Julen Lopetegui, entraîneur de Porto: «Contrairement à ce que l'on peut croire, ce n'était pas un match simple. Mes joueurs ont dû se battre et ont mérité cette victoire. Tout le monde a été aussi concentré offensivement que défensivement. »

Paulo Sousa, entraîneur de Bâle. «Je suis évidemment déçu du résultat, mais je suis fier de la campagne réalisée par mon équipe. Nous avons dû nous avouer battus face à une équipe de Porto qui possède plus de qualités que nous. Mais je regrette tout de même que nous n'ayons pas joué à notre niveau. Nous avons toutefois rivalisé durant une mi-temps. Après c'était plus compliqué. Nous n'avons jamais vraiment eu l'opportunité de développer notre jeu.» Julen Lopetegui, entraîneur de Porto: «Contrairement à ce que l'on peut croire, ce n'était pas un match simple. Mes joueurs ont dû se battre et ont mérité cette victoire. Tout le monde a été aussi concentré offensivement que défensivement. »

Paulo Sousa, entraîneur de Bâle. «Je suis évidemment déçu du résultat, mais je suis fier de la campagne réalisée par mon équipe. Nous avons dû nous avouer battus face à une équipe de Porto qui possède plus de qualités que nous. Mais je regrette tout de même que nous n'ayons pas joué à notre niveau. Nous avons toutefois rivalisé durant une mi-temps. Après c'était plus compliqué. Nous n'avons jamais vraiment eu l'opportunité de développer notre jeu.» Julen Lopetegui, entraîneur de Porto: «Contrairement à ce que l'on peut croire, ce n'était pas un match simple. Mes joueurs ont dû se battre et ont mérité cette victoire. Tout le monde a été aussi concentré offensivement que défensivement. »

Paulo Sousa, entraîneur de Bâle. «Je suis évidemment déçu du résultat, mais je suis fier de la campagne réalisée par mon équipe. Nous avons dû nous avouer battus face à une équipe de Porto qui possède plus de qualités que nous. Mais je regrette tout de même que nous n'ayons pas joué à notre niveau. Nous avons toutefois rivalisé durant une mi-temps. Après c'était plus compliqué. Nous n'avons jamais vraiment eu l'opportunité de développer notre jeu.» Julen Lopetegui, entraîneur de Porto: «Contrairement à ce que l'on peut croire, ce n'était pas un match simple. Mes joueurs ont dû se battre et ont mérité cette victoire. Tout le monde a été aussi concentré offensivement que défensivement. »

Ton opinion