Actualisé

Football - Super LeagueBâle a prouvé sa supériorité à Sion

Les Rhénans, solides, efficaces, se sont imposés en Valais, dimanche (0-2). Qui peut perturber leur marche en avant?

par
Simon Meier
Sion

Très fort, ce FC Bâle. Souverains vainqueurs hier à Tourbillon, où ils n'ont plus perdu depuis mai 2011, les Rhénans adressent un message fort à la concurrence, qui guette la faille: non, le sextuple champion de Suisse en titre ne semble pas prêt à lâcher son sceptre. «Nous bouclons à peine le premier tiers de la saison», tempère l'entraîneur, Urs Fischer. Le Zurichois a raison. Il n'empêche que la démonstration a été très convaincante face à un bon FC Sion. Et au rythme où il franchit les obstacles, on ne voit pas qui ira chercher ce Bâle-là.

Quatre jours avant de recevoir Belenenses en Europa League (où il est aussi leader), Fischer se permet de laisser sur le banc Shkelzen Gashi, meilleur buteur de Super League ces deux dernières saisons (41 goals). Zéro souci: l'Autrichien Marc Janko y va de son doublé. Un premier coup pour glacer l'adversaire (5e), un 2e pour tuer le match (89e).

Le défenseur vétéran Walter Samuel doit quitter le terrain dès la 7e minute? Pas de problème: l'international M21 Manuel Akanji, du haut de ses 20 ans et avec 1 minute de Super League dans les jambes, s'impose en routinier: le buteur sédunois Moussa Konaté a été très discret.

Roi de la gestion, sur le terrain comme en dehors, le FC Bâle a une nouvelle fois exposé sa force à Tourbillon, où il reste sur 8 succès et 1 nul. Voilà un petit mois, lorsque l'ogre s'était incliné à Berne contre YB, la concurrence avait cru voir une faille dans la carapace. Ce matin, c'est moins évident.

Logique. Bâle menait grâce à Janko (5e) après un ballon perdu de Salatic devant Elneny. Réaction valaisanne: Fernandes a tiré sur le poteau (13e), Konaté s'est heurté à Vaclik (16e) avant de ne pas cadrer ses têtes (28e, 35e). Entre-temps, Delgado a touché la barre sur coup franc (29e). Salatic a ensuite manqué le cadre (54e). Dans un bon match, le FCB a profité des espaces. Ziegler a repoussé sur la ligne un tir de Janko (77e) et Bjarnason a raté le but vide (82e). Bien servi par Embolo, Janko a scellé le score (89e).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!