Bâle conforte sa place de leader
Actualisé

Bâle conforte sa place de leader

Le FC Bâle, vainqueur 3-0 de Neuchâtel Xamax, compte désormais cinq points d'avance sur Young Boys (3-3 à Zurich contre GC) et six sur Zurich, qui a été battu 1-0 chez le dernier, Saint-Gall.

Neuchâtel Xamax connaît un début de second tour pour le moins laborieux. Les démons xamaxiens ne se sont pas volatilisés le temps de la pause hivernale. Une attaque impuissante, une défense perméable et un gardien pas toujours à son affaire: autant de tares qui devaient faire tomber les Neuchâtelois sur la pelouse d'un FC Bâle qui restait sur deux revers en championnat.

L'ouverture du score de Carlitos, après un relais avec l'attraction du moment Eren Derdiyok, a peut-être conforté Köbi Kuhn dans son choix. Pascal Zuberbühler n'a effectivement pas fait preuve de toute la promptitude que l'on est en droit d'attendre d'un portier international.

L'addition a par la suite été salée par Huggel - sur une action qui a déclenché l'ire des Xamaxiens (blessure de Besle) - et le nouvel arrivé, Marko Perovic, ancienne gâchette de l'Etoile Rouge Belgrade, qui a trouvé le chemin du but pour son premier match avec le FCB. De bon augure pour des Rhénans qui demeuraient sur près de 200 minutes sans marquer en Super League.

Sacrée remontée

Les Young Boys ont fait preuve de belles qualités morales au Letzigrund. Menés 3-0 à la pause contre Grasshopper, les Bernois ont finalement arraché le nul 3-3, ce qui leur permet d'occuper le 2e rang à cinq points du FC Bâle.

En première mi-temps, GC est parti fort et a bousculé les Bernois. Après 45 minutes de jeu, Bobadilla avait frappé trois fois (7e/15e/43e) et GC semblait sur la voie royale pour l'emporter. Mais YB, privé de Yakin suspendu, réagissait et réduisait l'écart par Raimondi (55e), puis sur un penalty d'Häberli (76e). Raimondi finissait même par égaliser, à la... 93e!

Zurich en colère

L'Espenmoos a été le théâtre de la confirmation du mal-être qui frappe le FC Zurich. Déjà peu convaincant contre Thoune pour sa première sortie de l'année, le double champion national a balbutié son football à Saint-Gall, pas aidé il est vrai par l'arbitre Guido Wildhaber.

Le directeur du jeu a en effet sifflé un penalty qui prête à discussion en faveur des Saint-Gallois - transformé par Aguirre -et a exclu Rochat (faute grossière) ainsi que, dans la foulée, son entraîneur Bernard Challandes. Quoi qu'il en soit, il manque une sérieuse dose d'inspiration à un FCZ qui doit attendre le retour de Chikhaoui avec impatience. Pour autant que le Tunisien se sente concerné par cette fin de championnat, lui que l'on dit tout proche d'un transfert en Bundesliga. (si)

Ton opinion