Football: Bâle et Young Boys font match nul

Actualisé

FootballBâle et Young Boys font match nul

Il n'y a pas eu de vainqueur lors du Bâle - Young Boys clôturant la 27e journée de Super League (1-1).

Match nul 1-1 pour Bâle et Young Boys.

Match nul 1-1 pour Bâle et Young Boys.

Le FC Bâle n'est plus qu'à quatre victoires d'une deuxième étoile. Accrochés 1-1 dans le match au sommet de la 27e journée contre les Young Boys, les Rhénans aborderont le dernier tour de la Super League avec une avance de dix-sept points sur les Bernois.

Si ce huitième titre de champion d'affilée - le vingtième au total - ne fait plus l'ombre d'un doute depuis longtemps, reste à savoir quand le FCB pourra le fêter officiellement. Une chose est certaine: s'il gagne ses quatre prochaines rencontres, l'affaire sera pliée début mai. Voire plus tôt si YB perd des plumes en route.

Ce qui ne serait pas étonnant vu que le meilleur joueur de Super League Guillaume Hoarau, évacué sur blessure juste avant la pause après un duel avec Marek Suchy, souffre d'une grave blessure à la hanche et doit subir une intervention chirurgicale. Les Bernois avaient inscrit le 1-0 par Yoric Ravet (18e), mais les Bâlois ont égalisé par Mohamed Elyounoussi (54e).

Le FCB n'a pas su profiter de l'expulsion de Roger Assalé à la 74e pour forcer la décision. Victime d'une faute de Riveros, l'Ivoirien s'est rendu coupable d'un geste d'humeur au visage de son adversaire.

Le FC Sion a pour sa part subi un contrecoup plus violent que Bâle, quatre jours après la qualification des deux clubs pour la finale de la Coupe de Suisse. Les Valaisans, fébriles en défense, ont été battus 4-2 chez un Lugano porté par l'excellent Ezgjan Alioski, auteur d'un hat-trick en huit minutes (17e - 25e) et d'une passe décisive pour Armando Sadiku (49e).

Sion n'a fait qu'illusion, et ce pendant un quart d'heure seulement, le dernier de la première période, parvenant tout de même à revenir à 3-2 grâce au premier but en championnat de Moussa Konaté depuis le 20 novembre (34e) et au premier but en Suisse de Kevin Constant (39e).

Mais cette poudre aux yeux, rapidement rincée par des Luganais batifolant dans le radieux printemps tessinois, n'a pas pu masquer la fragilité de l'édifice valaisan, symbolisée par Jérémy Taravel, lequel a provoqué les deux penalties transformés par Alioski (il avait déjà commis une faute de main dans la surface la semaine passée contre Thoune) et porte une lourde responsabilité sur la réalisation de Sadiku. Des débuts bien délicats pour le Français...

Sion est désormais sous la menace de Lucerne, revenu à deux points de sa troisième place en s'imposant 2-0 à Vaduz (Pascal Schürpf et Marco Schneuwly), dans un match qui a terminé de faire de ce week-end un tournant peut-être décisif dans la lutte contre la relégation.

Car ce revers liechtensteinois est intervenu au lendemain des succès de Lausanne-Sport (4-2 à Thoune) et de Grasshopper (3-1 contre St-Gall), marquant une césure nette en queue de classement. Le club de la principauté, malgré tous les efforts déployés pour écrire une autre fin de saison que celle qui lui semble promise, accuse maintenant un retard de cinq longueurs sur le trio LS - Thoune - GC.

Pas encore un gouffre mais un écart suffisant pour prédire le pire à un Vaduz en perte de vitesse. Les Liechtensteinois avaient attaqué la reprise avec deux points de retard sur le neuvième mais avaient réussi ensuite à revenir à égalité avant de prendre même deux longueurs d'avance sur le LS (24e journée). Le train du maintien est-il déjà parti, alors qu'il reste neuf matches à disputer?

Guidé par son phare Nassim Ben Khalifa (triplé), Lausanne-Sport a non seulement gagné (quatrième partie de suite dans perdre) alors que Thoune avait ouvert le score par Sorgic, mais il a aussi beaucoup marqué (Benjamin Kololli a signé le 2-1), comme pour prévenir ses futurs adversaires qu'il avait retrouvé un peu de son allant et de son enthousiasme de l'automne dernier.

Les Vaudois ont donc cinq points d'avance sur la lanterne rouge et, surtout, trois équipes derrière eux (grâce à une différence de buts pour l'heure très favorable). Impossible d'être déjà catégorique, avec vingt-sept points encore en jeu, mais ça sent de moins en moins mauvais pour le LS. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion