Ballack propulse l'Allemagne en quarts

Actualisé

Ballack propulse l'Allemagne en quarts

L'Allemagne a assuré son billet à Vienne en battant l'Autriche 1-0, grâce à un coup franc magistral de Ballack (49e). Mais vaincre n'est pas convaincre...

Sur la base du jeu qu'ils ont tant peiné à produire, les protégés de Joachim Löw ne partiront pas favoris jeudi à Bâle dans leur quart contre le Portugal. Ils devront montrer un tout autre visage pour continuer leur parcours. Car jusqu'ici, l'Allemagne n'a pas retrouvé l'allant offensif qui l'avait caractérisé lors de sa Coupe du monde voici deux ans, à l'image d'un Klose fantômatique.

Quant à l'Autriche, elle quitte comme prévu le tournoi après ses trois matches de groupe. La sélection de Josef Hickersberger a beaucoup lutté, a fait preuve d'enthousiasme, mais elle accusait un trop gros déficit en joueurs de grande qualité technique pour pouvoir espérer mieux. Son élimination relève donc de la plus pure logique. Les Autrichiens attendent depuis 22 ans une victoire contre le voisin allemand...

Le raté de Gomez

La première mi-temps n'a guère ravi les puristes. Les émotions liées au jeu sont demeurées fort rares. L'Allemagne manquait une énorme occasion de se donner de l'air dès la 5e: Klose fixait la défense et servait Gomez sur un plateau, à trois mètres du but. Mais l'attaquant de Stuttgart, décidément pas dans le coup lors de cet EURO 2008, trouvait le moyen de rater sa reprise, ce qui permettait à Garics de sauver sur la ligne.

Sans doute traumatisé par cet échec, Gomez allait errer sur la pelouse comme une âme en peine avant d'être remplacé à l'heure de jeu. Son avenir de titulaire semble cette fois compromis.

Cette oocasion manquée constituait la seule alerte sérieuse pour le gardien Macho, les Allemands, une fois encore assez décevants, n'arrivant pas à se trouver et à mettre hors de position la défense adverse. En face, Lehmann passait lui aussi 45 minutes relativement aisées, n'ayant aucune parade difficile à effectuer. Généreux, les Autrichiens manquaient de volume et d'inspiration pour venir menacer le but allemand.

Entraîneurs expulsés

Dans ces conditions, le spectacle n'était pas au rendez-vous. L'arbitrage souvent brouillon n'arrangeait rien. Très énervés, les deux sélectionneurs étaient priés de rejoindre la tribune avant la pause, après plusieurs altercations avec le quatrième arbitre...

Les nerfs des Allemands pouvaient cependant se détendre dès la reprise. Ivanschitz fauchait le très actif Lahm, ce qui donnait un bon coup franc pour Ballack. D'une frappe terrible, le capitaine de la Mannaschaft trouvait la lucarne de Macho (49e) pour l'ouverture du score, qui mettait un terme aux rêves autrichiens de rééditer le légendaire miracle de Cordoba en 1978 lors de la Coupe du monde (succès 3-2).

Malgré toute leur bonne volonté, les joueurs d'Hickersberger n'allaient que rarement venir troubler la quiétude de Lehmann. En fin de rencontre, il fallait toutefois un sauvetage in extremis de Lahm devant Ivanschitz (82e) pour que le score ne bouge pas. Puis, deux minutes plus tard, Hoffer manquait le cadre de très peu.

(ats)

QUARTS DE FINALE

Jeudi 19 juin

A Bâle (20h45) Portugal - Allemagne

Vendredi 20 juin

A Vienne (20h45) Croatie - Turquie

Samedi 21 juin

A Bâle (20h45) Pays-Bas - Russie ou Suède

Dimanche 22 juin

A Vienne (20h45) Espagne - 2e du Gr.C

Ton opinion