Yémen: Ban Ki-moon ouvrira les négociations à Genève
Actualisé

YémenBan Ki-moon ouvrira les négociations à Genève

Le secrétaire général de l'ONU sera présent dimanche au bout du lac pour les négociations de paix sur le Yémen, a annoncé mardi le porte-parole de l'ONU.

Les discussions entre les parties sont prévues pour au moins trois jours, jusqu'à mardi et peut-être mercredi, a-t-on précisé à l'ONU.

«Le secrétaire général de l'ONU arrivera dimanche et sera présent au début des pourparlers», a affirmé le porte-parole de l'ONU Ahmad Fawzi. Il repartira lundi, a-t-il précisé. Les discussions se poursuivront sous la houlette de son envoyé spécial Ismaïl Ould Cheikh Ahmed.

Le porte-parole a indiqué que les discussions commenceront vraisemblablement vers 15h00 et qu'elles se dérouleront à huis clos. Le gouvernement du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi et les Houthis ont confirmé leur participation, en principe sans conditions, aux pourparlers de Genève pour tenter de mettre fin au conflit.

Mais M. Hadi a déclaré dans une interview lundi à la chaîne satellitaire Al-Arabiya: «Il n'y aura pas de négociations. Ce sera juste une discussion sur la mise en oeuvre de la résolution 2216 du Conseil de sécurité de l'ONU». A la question de savoir si les pourparlers de Genève porteraient sur une réconciliation avec les Houthis, M. Hadi a répondu: «absolument pas».

La résolution 2216, adoptée en avril, impose un embargo sur les armes aux rebelles, exige le retrait de ces miliciens de toutes les villes et régions conquises et la remise de l'armement lourd dont ils se sont emparés. Le conflit a déjà fait plus de 2300 morts depuis le 26 mars.

De son côté, le parti de l'ex-président du Yémen Ali Abdallah Saleh, allié aux rebelles chiites Houthis, a favorablement accueilli les prochains pourparlers de paix, tout en précisant que ses membres n'y avaient pas encore été invités. (ats)

Ton opinion