Actualisé 29.09.2016 à 19:42

ONU

Ban Ki-moon vient saluer Genève avant de se retirer

La course à sa succession à la tête de l'ONU bat son plein. Il viendra à Genève ce dimanche et prendra congé du Conseil fédéral mardi à Berne.

1 / 20
L'ancien premier ministre portugais, Antonio Guterres, a officiellement été intronisé lundi 9e secrétaire général des Nations unies. (New York, 12 décembre2016)

L'ancien premier ministre portugais, Antonio Guterres, a officiellement été intronisé lundi 9e secrétaire général des Nations unies. (New York, 12 décembre2016)

AFP
Le président américain Barack Obama a félicité au téléphone Antonio Guterres après sa récente nomination au poste de secrétaire général des Nations unies. (Mardi 18 octobre 2016)

Le président américain Barack Obama a félicité au téléphone Antonio Guterres après sa récente nomination au poste de secrétaire général des Nations unies. (Mardi 18 octobre 2016)

AFP
Antonio Guterres, 67 ans, ex-Haut commissaire de l'ONU aux réfugiés et ancien Premier ministre du Portugal, a été nommé à la tête de l'ONU pour une durée de cinq ans. (13 octobre 2016)

Antonio Guterres, 67 ans, ex-Haut commissaire de l'ONU aux réfugiés et ancien Premier ministre du Portugal, a été nommé à la tête de l'ONU pour une durée de cinq ans. (13 octobre 2016)

Reuters

Le secrétaire général de l'ONU sera de dimanche à mardi en Suisse pour saluer la Genève avant de terminer son mandat en fin d'année.

C'est la dernière ligne droite pour Ban Ki-moon. La course à sa succession bat son plein. Le nom du prochain secrétaire général de l'ONU ne devrait être annoncé qu'en octobre au plus tôt, la décision du Conseil étant ensuite entérinée par l'Assemblée générale de l'ONU.

Ban Ki-moon profite de ce laps de temps pour saluer Genève et la Suisse. Il doit y rencontrer le Conseil fédéral mardi prochain à Berne.

Dimanche soir, un concert en son honneur sera donné par l'Orchestre des Nations Unies à Genève. Lundi, il doit rencontrer des membres du Conseil d'Etat, de la Ville de Genève, du Forum économique mondial (WEF) et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a expliqué jeudi l'ONU à Genève.

Allumer le Jet d'eau de Genève

Il doit planter un arbre de deuxième génération d'Hiroshima. Il discutera aussi avec le personnel des Nations Unies et donnera une conférence de presse. Il doit également s'exprimer devant le comité exécutif du Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) et à l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID).

Mardi, il doit allumer le Jet d'eau de Genève, avant de se rendre à Berne pour rencontrer le Conseil fédéral. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!