GENÈVE: Banquier est un métier d'avenir
Actualisé

GENÈVEBanquier est un métier d'avenir

La banque est un secteur porteur, selon l'analyse de Carmignac Gestion, à Genève.

Aux Etats-Unis, explique la newsletter de ce gestionnaire de fortune, «le contribuable, pardon la Réserve fédérale, prête aux banques au taux dérisoire de 0,25%». En moyenne, les banques (re)prêtent cet argent aux contribuables et aux entreprises à un taux de 5% et 6%. Ce qui correspond à une marge de 5,25%. Le niveau de capital requis pour ces prêts est d'environ 10%. Cela fait un retour sur capital de 52,5%. A ce rythme, l'industrie bancaire commence à être sérieusement rentable et devrait ainsi pouvoir restaurer ses ratios de solvabilité.

gim

Ton opinion