US army: Barack Obama choqué par la fusillade
Actualisé

US armyBarack Obama choqué par la fusillade

Le président Barack Obama est profondément choqué par la fusillade survenue lundi sur une base américaine en Irak, a fait savoir la Maison Blanche.

Selon des responsables, un militaire américain a ouvert le feu dans un centre d'assistance psychologique, tuant cinq autres soldats.

Le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs a qualifié de «terrible tragédie» la fusillade au Camp Liberty et annoncé que le président des Etats-Unis devait avoir une discussion à ce sujet avec le secrétaire à la Défense Robert Gates dans la journée. Il a ajouté que les pensées du président allaient aux familles des victimes et que Barack Obama voulait savoir ce qui s'était passé exactement.

La fusillade s'est produite sur une base de la périphérie ouest de Bagdad, non loin d'une installation que Barack Obama avait visité le mois dernier. Le soldat soupçonné d'avoir ouvert le feu a été placé en détention, selon des responsables américains qui n'ont pas fourni d'autres détails. La fusillade a éclaté dans une clinique qui traite les problèmes de stress des militaires.

(ap)

Ton opinion