Présidentielle américaine: Barack Obama en tête dans trois Etats clés
Actualisé

Présidentielle américaineBarack Obama en tête dans trois Etats clés

Un sondage publié mercredi donne au président sortant une avance confortable sur son rival Mitt Romney dans les Etats de Virginie, Wisconsin et Colorado.

Le président Barack Obama est en tête dans trois Etats clés où les électeurs le considèrent comme le plus apte à faire face à des crises internationales, selon un nouveau sondage publié mercredi en vue de la présidentielle américaine de novembre.

Le sondage commandé par l'Université Quinnipiac (à Hamden, Connecticut, est), le New York Times et CBS News, et réalisé pendant et après les émeutes de la semaine dernière dans le monde musulman, donne à M. Obama une avance sur son concurrent républicain Mitt Romney en Virginie, au Wisconsin et au Colorado, trois Etats jugés décisifs lors du futur scrutin présidentiel.

Déjà remportés en 2008

Le président sortant avait remporté ces trois Etats en 2008, devenant le premier candidat démocrate à gagner en Virginie depuis 1964. Ce sondage montre que M. Obama a gagné un peu de terrain sur le sujet du redressement économique - thème central de la campagne jusqu'à présent - et domine largement son rival en ce qui concerne les affaires étrangères.

Sur l'économie, les deux candidats sont au coude à coude dans les trois Etats, M. Obama se plaçant en tête avec 49% de préférence contre 46% à son concurrent dans le Wisconsin, et les deux hommes restant dans la marge d'erreur de trois pour cent dans les deux autres Etats.

Confortable avance

Toutefois, l'actuel président est jugé le mieux à même d'affronter une crise internationale par 50% des sondés contre 43% seulement à M. Romney dans le Colorado, 53% contre 42% en Virginie et 53% contre 41% dans le Wisconsin.

Quant aux questions de sécurité nationale et de terrorisme, M. Obama qui était largement distancé par M. Romney (50% contre 41%) dans un sondage précédent le mois dernier dans le Colorado, a repris cette fois l'avantage dans les trois Etats concernés.

M. Romney a été notamment critiqué pour avoir accusé le président Obama de sympathiser avec les manifestants islamistes, quelques heures après l'assassinat de l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye et de trois autres Américains.

Le sondage a été conduit du 11 au 17 septembre par téléphone auprès de 1500 électeurs dans chacun des trois Etats. Il a été réalisé en grande partie avant la diffusion d'une vidéo clandestine montrant le candidat républicain en train d'affirmer devant de riches donateurs que 47% des électeurs américains étaient des assistés qui votaient pour M. Obama pour protéger les aides gouvernementales en tout genre dont ils bénéficiaient. (afp)

Ton opinion