Actualisé 24.07.2009 à 20:27

USA/Controverse raciale

Barack Obama regrette ses propos

Le président américain Barack Obama a dit vendredi avoir appelé le policier impliqué dans une vive controverse raciale.

Il lui a déclaré avoir regretté le choix des mots qu'il avait employés quand il a qualifié de «stupide» l'arrestation d'un ami noir.

»Le choix de mes mots n'a pas apporté plus de lumière sur cette affaire, mais a contribué au contraire à davantage de frénésie médiatique, je pense que c'était malheureux», a dit M. Obama lors d'une intervention impromptue devant la presse.

M. Obama s'est gardé de parler ouvertement d'excuses qu'il aurait présentées ou pas au policier. Les syndicats de police de Cambridge, où exerce le policier en question, ont réclamé de telles excuses de la part du président.

M. Obama a aussi dit que, si le choix de ses mots avait été malheureux et avait contribué à la controverse, il était dans son rôle quand il s'est exprimé sur l'affaire.

Henry Louis Gates, spécialiste des questions afro-américaines à la prestigieuse université Harvard et ami de longue date de M. Obama, a été arrêté la semaine dernière après avoir enfoncé la porte de son domicile parce qu'il ne retrouvait pas ses clés. La police avait été alertée par une voisine croyant à un cambriolage.

M. Gates a été arrêté pour «trouble à l'ordre public» après avoir accusé les policiers de comportement raciste.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!