Actualisé 11.11.2008 à 19:17

Barack Obama retourne à Chicago pour la journée des Anciens combattants

Au lendemain de sa première visite à la Maison Blanche, le président-élu américain Barack Obama a regagné son quartier général de Chicago, où il a commémoré mardi le 11 novembre, journée des Anciens combattants aux Etats-Unis.

Mardi, Obama a rendu hommage aux soldats morts pour défendre leur pays en déposant une gerbe au pied d'un mémorial à Chicago, et en s'adressant aux Américains qui ont un jour servi sous les drapeaux.

«Laissez-nous nous engager à conserver cette confiance sacrée en tout ceux qui ont porté l'uniforme des Etats-Unis d'Amérique: cette Amérique vous servira, comme vous avez servi votre pays», a-t-il déclaré.

Le président-élu était accompagné par Tammy Duckworth, vétéran de la guerre en Irak qui a perdu ses jambes pendant les combats. La soldate est désormais directrice, en charge des affaires concernant les vétérans, au service du gouverneur de l'Illinois.

«Il n'y a qu'un seul président»

En dehors de cette brève apparition publique, Obama a prévu de s'entretenir mardi en privé avec ses conseillers, en vue du transfert du pouvoir présidentiel en janvier prochain.

Le président-élu devrait rester à Chicago toute la semaine, et selon son entourage, il ne prévoit pas d'aller assister au sommet du G-20 organisé ce week-end à Washington pour évoquer la crise économique mondiale.

«Il est très concerné par le sujet et pense que c'est une bonne idée d'organiser cette rencontre, mais (...) il n'y a qu'un seul président, et nous répondrons présents pour trouver une date et nous informer sur ce qui se passe, mais nous ne serons pas participants», a déclaré Robert Gibbs, porte-parole de Barack Obama.

L'entourage du futur président et sénateur de l'Illinois s'est fait plus loquace sur la teneur des entretiens de lundi avec George W. Bush. Barack Obama a notamment exhorté l'actuel président à prendre au plus vite des mesures pour aider l'industrie automobile: la «santé en général de cette industrie» a été abordée lors de l'entretien entre les deux hommes dans le Bureau Ovale, ont précisé ces sources.

Rencontre constructive

Au cours du week-end, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et le chef de la majorité au Sénat Harry Reid avaient demandé au gouvernement d'envisager d'étendre à l'industrie automobile les mesures du plan de sauvetage du système financier.

Dana Perino, la porte-parole de Bush, a expliqué que le président écouterait les élus s'ils «décidaient de tenter de faire plus pour l'industrie automobile» lorsque la session post-électorale du Congrès s'ouvrira.

Concernant tout nouveau plan d'incitations économiques, la Maison Blanche souligne que sa priorité pour les dernières semaines qui lui restent avant la passation de pouvoirs est l'adoption de l'accord de libre-échange avec la Colombie.

Selon Dana Perino, la rencontre Bush-Obama a été «constructive, détenue et amicale», couvrant tous les thèmes tant intérieurs qu'internationaux, le président actuel s'engageant une nouvelle fois à une transition en douceur. Avant de faire visiter les hauts-lieux de l'historique Maison Blanche à son futur locataire. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!