Barberis et Baulmes, c'est fini !
Actualisé

Barberis et Baulmes, c'est fini !

BAULMES - Le club vaudois a remercié son entraîneur après une série de résultats décevants plaçant les joueurs en position délicate dans l'optique du maintien en Challenge League.

Bertine officiait à Baulmes depuis près de trois ans. Il avait posé ses valises dans le Nord-Vaudois le 31 août 2004, en remplacement de Raphaël Tagan, lequel payait le mauvais début de saison (1 point en 5 matches) du club qui était alors néo-promu en Challenge League.

Sous l'égide de l'ancien international, le FC Baulmes a achevé le championnat à la 12e place en 2004/05 et à la 11e la saison passée. Le présent exercice était celui de tous les dangers et de tous les espoirs pour l'équipe du président Fabian Salvi. Exilé à la Pontaise durant tout le premier tour, Baulmes attendait avec impatience l'inauguration de la nouvelle tribune de Sous-Ville, synonyme de retour au bercail, intervenue début mars.

Les Vaudois n'ont plus connu l'ivresse du succès depuis le 18 mars (2-0 contre Wohlen), ce qui porte à sept le nombre de rencontres consécutives sans victoire. Le renvoi du technicien répond à la nécessité de "créer une réaction au sein de la 1re équipe du FC Baulmes en vue des 5 derniers matches de championnat qui doivent impérativement conduire au maintien en Challenge League", explique le club dans son communiqué.

Le nom des successeurs d'Umberto Barberis et de son assistant Stéphan Cornu n'est pas encore connu. Mais le club vaudois a fait savoir qu'il désignerait un nouveau tandem au plus tard dans les 24 heures qui précédent la rencontre de mercredi 9 mai contre Wil.

(si)

Ton opinion