Steinhausen (ZG): Barricadés et armés dans un centre de requérants
Actualisé

Steinhausen (ZG)Barricadés et armés dans un centre de requérants

Une famille avec un enfant en bas âge s'est barricadée mercredi après-midi dans un centre de requérants d'asile de Steinhausen (ZG) et a proféré des menaces.

1 / 6
Alarmées en raison d'une «situation menaçante», les forces de l'ordre sont intervenues peu après 15h00.

Alarmées en raison d'une «situation menaçante», les forces de l'ordre sont intervenues peu après 15h00.

Lecteur reporter
Les revendications des individus barricadés à l'intérieur du centre d'enregistrement sont peu claires.

Les revendications des individus barricadés à l'intérieur du centre d'enregistrement sont peu claires.

Lecteur reporter
La police ne sait pas si les personnes armées sont des requérants d'asile logeant dans le centre d'enregistrement.

La police ne sait pas si les personnes armées sont des requérants d'asile logeant dans le centre d'enregistrement.

Lecteur reporter

Après trois heures et demie de pourparlers, une unité spéciale de la police a investi le bâtiment et maîtrisé les deux adultes. Le bambin a été placé en lieu sûr.

L'alerte a été donnée peu après 15h00. La police qui s'est immédiatement rendue sur place a fait état à l'ats d'une situation «très tendue». Les deux adultes menaçaient de s'infliger des blessures, ainsi qu'à leur enfant, avec un couteau. Les policiers ont bouclé les lieux et amené en lieu sûr les autres personnes qui se trouvaient dans le bâtiment.

Durant plus de trois heures, des traducteurs et la police ont tenté de ramener les forcenés à la raison. En vain. La police zougoise a alors décidé de lancer l'assaut peu après 18h00. Après avoir neutralisé les deux adultes, la police les a dirigés ensuite sur un hôpital. La femme souffrait de légères coupures.

L'enfant n'a pas été blessé mais est choqué, a indiqué un porte-parole de la police. Il a été placé. L'homme se trouve lui dans un état psychique très fragile. Les trois personnes sont des occupants du centre de requérants d'asile. L'homme est un Iranien de 39 ans et la femme une Irakienne de 35 ans. Leurs motivations ne sont pour l'heure pas connues, a précisé la police. (ats)

Ton opinion