Rachat: Barry Callebaut reprend un spécialiste des fruits secs
Actualisé

RachatBarry Callebaut reprend un spécialiste des fruits secs

Le numéro un mondial du chocolat Barry Callebaut va racheter American Almond Products.

La transaction, dont le montant n'est pas dévoilé, porte sur l'acquisition du portefeuille clients, des marques, des recettes et du matériel de fabrication d'American Almond Products Co, a indiqué lundi le producteur de produits à base de cacao et de chocolat établi à Zurich. L'entreprise rachetée a été fondée en 1924 et est domiciliée à Brooklyn, un des cinq arrondissements de la ville de New York .

American Almond a généré l'an passé un chiffre d'affaires de 14,8 millions de francs. La société produit chaque année quelque 2000 tonnes de spécialités à base de fruits secs, tels que des pâtes, des beurres naturels ou encore des farines et autres fourrages de fruits secs.

Ce rachat s'inscrit dans la stratégie de Barry Callebaut de se développer dans le domaine «des ingrédients voisins». Dans une démarche similaire, le groupe avait acquis en 2012 l'entreprise espagnole La Morella Nuts.

Expansion en Amérique du Nord

Avec la reprise d'American Almond, Barry Callebaut renforce aussi sa présence aux Etats-Unis. En début d'année, le groupe zurichois a signé un accord d'externalisation avec l'entreprise familiale de Chicago World's Finest Chocolate.

L'accord comprenait l'acquisition des installations industrielles de fabrication de chocolat de World's Finest Chocolate et la location d'espaces sur son site de production de Chicago afin d'y établir une usine. Barry Callebaut avait indiqué vouloir investir 5,1 millions de francs dans ce projet durant l'exercice 2014/2015.

Le groupe entend assurer l'approvisionnement de toute la demande en chocolat de la firme américaine depuis Chicago. World's Finest Chocolate utilise le chocolat liquide fourni pour la confection de ses produits finis. Le nouveau site de fabrication de Barry Callebaut a commencé à livrer ses produits le 1er mars dernier. L'entreprise exploite actuellement 12 usines en Amérique du Nord.

Au premier semestre de l'exercice décalé 2014/2015, clos fin mars, Barry Callebaut a pu augmenter ses ventes et son bénéfice, malgré un marché mondial en contraction. Avec des revenus en hausse sur un an de 11,6% à 3,25 milliards de francs, le groupe a engrangé un bénéfice net de 132,4 millions, en progrès de 10,7%.

En quête d'un nouveau directeur général

Pour mémoire, l'entreprise zurichoise recherche un successeur à son actuel directeur général, Jürgen Steinemann. En fonction depuis 2009, l'Allemand doit quitter la direction fin août pour rejoindre le conseil d'administration du groupe en qualité de vice-président. (ats)

Ton opinion