23.09.2020 à 20:22

CoronavirusBars et restaurants ferment dès samedi à Marseille

De nouvelles mesures restrictives pour contrer la progression du coronavirus vont être mises en place dans plusieurs zones en France.

Marseille est en alerte maximale. (photo: AFP/Nicolas Tucat)

Marseille est en alerte maximale. (photo: AFP/Nicolas Tucat)

Le gouvernement français a annoncé mercredi de nouvelles mesures draconiennes pour lutter contre la progression de l’épidémie de Covid-19, notamment la fermeture totale des bars et des restaurants de la deuxième ville Marseille et la mise en «état d’alerte renforcée» de onze métropoles, dont Paris.

En raison de la circulation préoccupante du coronavirus, la métropole d’Aix-Marseille, dans le sud-est, et la Guadeloupe, dans les Caraïbes, ont été placées en «zone d’alerte maximale», a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran au cours d’une conférence de presse.

Ce niveau d’alerte, précédant l’état d’urgence sanitaire, entraîne la fermeture totale des bars et des restaurants, une mesure redoutée par un secteur déjà très affaibli par le confinement du printemps.

«Une punition collective»

président LR de la région PACA

Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, a qualifié mercredi de «punition collective» l'annonce par le gouvernement d'une fermeture des bars et restaurants à Aix et Marseille, dénonçant une décision «prise de façon unilatérale».

Pour lui, il s'agit d'un «quasi-reconfinement». «Cette punition collective est extrêmement dure pour l'économie de nos territoires», écrit dans un communiqué le président de région qui aurait préféré un renforcement des contrôles et des fermetures administratives pour les établissements peu scrupuleux des mesures sanitaires.

«Zone d’alerte renforcée»

Par ailleurs, onze autres métropoles sont en «zone d'alerte renforcée», le niveau juste en dessous: Paris, Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier, plus Bordeaux, Lyon et Nice, qui s'y trouvaient déjà. Ce qui implique notamment une fermeture des bars à partir de 22 heures, ainsi que la limitation des rassemblements à 1000 personnes, contre 5000 actuellement.

«La situation continue globalement à se dégrader», a mis en garde Olivier Véran, à un moment où tous les indicateurs se détériorent en France depuis plusieurs jours.

«Il est encore temps d’agir, les mesures que nous prenons ont pour objectif de sortir de cette trajectoire», a-t-il dit, appelant les Français à respecter les gestes barrières et à ne pas multiplier les dîners ou les rassemblements amicaux ou familiaux.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
227 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Adolphe LANGLIS

24.09.2020 à 11:34

La France hyperinfectée n'empêche pas des milliers de frontaliers français de venir travailler en Suisse pour soigner notre sacro-sainte économie ! Quand donc nos autorités fermeront la frontière avec notre voisin ? Est-ce-qu'on attend des centaines morts pour réagir ?

dodo

24.09.2020 à 08:10

Fermez la frontière avec la France ! Le plus rapidement possible et stop frontaliers

Sam

24.09.2020 à 07:47

De toute façon cette ville est une véritable poubelle à ciel ouvert , gangrené par la délinquance et le crime.