Actualisé 17.03.2016 à 14:04

BâleBaselworld s'ouvre dans un contexte difficile

Ce sont surtout les petites et moyennes entreprises horlogères qui ont de la peine à faire face à la baisse de la demande à moyen terme.

Baselworld 2016 ouvre ses portes jeudi dans un contexte économique et politique difficile. Malgré cette situation particulière pour les affaires, la grand-messe horlogère reste un rendez-vous incontournable pour les 1500 exposants présents cette année.

Presque tous les exposants de 2015 sont à nouveau présents, a déclaré mercredi devant la presse à Bâle Sylvie Ritter, directrice de Baselworld. Néanmoins, certains exposants sont inquiets, principalement les petites et moyennes entreprises qui ont plus de peine que les grands groupes à faire face à la baisse de la demande à moyen terme, a-t-elle relevé.

Le secteur horloger a connu un certain ralentissement en 2015. Les exportations horlogères suisses ont ainsi reculé de 3,3% sur un an. Et janvier a démarré difficilement, avec une baisse de 7,9%, a rappelé François Thiébaud, président du comité des exposants suisses.

Pas d'alarmisme

Mais il ne faut pas être alarmistes, a dit le patron de la marque Tissot (Swatch Group). Le premier trimestre sera difficile, mais les affaires devraient reprendre dès le mois d'avril, selon lui.

L'ambiance à Baselworld reste détendue. Cette année, la manifestation fête sa centième édition. La première édition a démarré lors de la Première Guerre mondiale, en 1917, a noté Eric Bertrand, nouveau président du comité des exposants.

Ce Français, membre du comité depuis quinze ans, succède à Jacques Duchêne, décédé l'an dernier, la veille de l'ouverture de Baselworld. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!