Nord vaudois: Bastons dans les bals: la Jeunesse baisse les bras
Actualisé

Nord vaudoisBastons dans les bals: la Jeunesse baisse les bras

Une soirée de heurts, ce week-end, pourrait mettre un terme aux habituels karaokés de Noël d'un village.

par
Raphaël Pomey

Ras le bol! La présidente de la Jeunesse de Valeyres-sous-Rances, Delphine Hauser, en a ras le bol. Dans la nuit de samedi à dimanche, bagarres et déprédations en tout genre ont émaillé le karaoké de Noël organisé par sa société. Pour éviter le chaos total, la soirée a dû être écourtée de plus de deux heures. Plusieurs plaintes ont été déposées auprès de la police cantonale.

En cause, un groupe de jeunes – «des yos», selon Delphine Hauser – venus chercher l'embrouille, probablement depuis de plus grandes localités des environs. «On met deux mois à organiser ces soirées. Résultat: des petites frappes qui n'ont rien à voir avec les Jeunesses foutent tout en l'air pour s'amuser», se lamente la jeune femme. Dépitée, elle songe à cesser l'organisation des bals de Noël, véritable institution à Valeyres-sous-Rances, précise La Région Nord vaudois.

DJ Toxid, en charge de l'animation samedi, est aussi en pétard: «J'ai pris un coup de pied au visage en voulant protéger mon matériel!» Pour lui, la société de la Jeunesse a sous-estimé les besoins en sécurité à la soirée. Vraiment? Informée du dispositif prévu, la police cantonale avait, en tout cas, émis un préavis positif à la tenue de la soirée, comme le confirme sa porte-parole, Olivia Cutruzzolà. Qu'à cela ne tienne, le syndic du village, Jean-Paul Widmer, se dit prêt à interdire les fêtes de ce genre dans sa commune. «Dommage que notre jolie Jeunesse soit victime de petits merdeux, mais à elle de trouver une solution!»

Ton opinion