Actualisé

Bataille autour de la survie d'un centre pour jeunes principal

COURTEPIN (FR) – Un lieu accueillant des ados est menacé depuis que des communes ne paient plus.

«On ne sait pas si le centre de Jeunes Espace de Courtepin va pouvoir continuer en 2008», explique Eugene Aeby, président de son comité de direction. Le centre accueille une cinquantaine d'adolescents, âgés de 12 à 17 ans. Deux animateurs encadrent ces jeunes en majorité d'origine étrangère. «L'ambiance est bonne et permet un travail d'intégration», soutient Eugène Aeby. Pourtant, le lieu est menacé. Il va lui manquer 8000 fr. en 2007. Plusieurs communes et paroisses réduisent leur soutien à cette association privée. On assiste à une guerre des nerfs entre les responsables du centre et leurs bailleurs de fonds. Notamment par médias interposés: Les Freiburger Nachrichten, La Liberté et Radio Fribourg ont évoqué l'affaire. «Huit mille francs, ce n'est rien pour la commune. Ce n'est pas aux jeunes ou aux animateurs de trouver l'argent», s'offusque l'animatrice du lieu, Corina Zurkinden.

«On est pas en guerre contre le centre. Ce n'est pas une question de montant, mais de principe. On ne voit pas pourquoi on devrait combler le manque à gagner», rétorque l'édile de Courtepin, Christian Pillonel. «Les communes nous disent qu'on devrait plus impliquer les parents dans la vie du lieu», explique Eugène Aeby. «Nous avions invité 900 personnes pour notre soirée portes ouvertes, mais seuls dix parents sont venus vendredi soir», se désole Corina Zurkinden. Des négociations se poursuivront jusqu'à l'assemblée générale de l'association, le 21 mars prochain.

Laurent Asséo

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!