Actualisé

«The Dark Knight Rises»Batman signe un retour fracassant

Que la tragédie d'Aurora n'empêche pas d'apprécier la manière dont Christopher Nolan achève, avec le magistral «The Dark Knight Rises», sa trilogie commencée il y a sept ans.

par
Catherine Magnin

Alors que le Spider-Man de Marc Webb repasse par la case départ (en narrant la genèse du justicier), Christopher Nolan achève sa trilogie sur Batman en posant une tout autre question: comment le redevenir? Car depuis qu'il est tombé en disgrâce aux yeux de la population de Gotham City, Bruce Wayne (Christian Bale) vit reclus dans son manoir. ­Personne ne le voit plus, sauf une soubrette venue dérober un collier: Selina Kyle (Anne Hathaway), une Catwoman qui ne dit pas son nom.

Mais ce n'est pas le pire ennemi qui attend l'homme chauve-souris. Un certain Bane (Tom Hardy) terrorise Gotham City en la menaçant d'une ­bombe nucléaire. Le milliar­daire Wayne confie alors son entreprise à Miranda Tate (Marion Cotillard), et ressort son attirail de justicier masqué.

Un héros qui doit sortir ses tripes

Ça ne rigole pas, dans «The Dark Knight Rises». L'intrigue est très dense, sérieuse, et conduit à un dénouement audacieux. Les personnages sont puissants, à l'image d'un ­Wayne contraint de plonger au tréfonds de ses motivations, de martyriser sa chair, d'affronter ses peurs pour renaître à la ­lumière.

Christopher Nolan privilégie chocs des corps et combats à mains nues (Batman refuse d'user d'armes à feu) où les personnages doivent se sortir les tripes. Des scènes qui valent mieux que les courses-poursuites qui secouent acteurs et spectateurs dans un sèche-linge ­(«Tumbler», le nom de la batmobile), même si la scène d'ouverture justifierait à elle seule que Nolan dirige un jour un James Bond. N'était une lourdeur parfois un peu cassante, on prendrait un monstre pied.

«The Dark Knight Rises»

De Christopher Nolan. Avec Christian Bale, Gary Oldman, Tom Hardy, Joseph Gordon-Levitt, Anne Hathaway...

Sortie le 25 juillet 2012

***

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!