Actualisé

Foot - Super LeagueBattu par GC, le FC Sion rentre dans le rang

Grasshopper s'est imposé 2-1 au terme d'une partie sans rythme et sans éclat. Sion laisse partir le groupe de tête.

par
Tim Guillemin
Zurich
Pour sa première avec Sion, Alexandre Song (à d.) n'a pas connu la victoire.

Pour sa première avec Sion, Alexandre Song (à d.) n'a pas connu la victoire.

Keystone/Walter Bieri

Le FC Sion espérait basculer dans le groupe des «suiveurs» du leader YB, mais les Valaisans sont repartis battus du Letzigrund, sans avoir mérité autre chose que cette triste défaite 2-1. Les voilà rentrés dans le rang après cinq journées de Super League. Après une période légèrement dominée par GC, mais surtout disputée sur un rythme très faible, les Sauterelles ont ouvert à la marque à la 50e par leur ailier Nabil Bahoui. Un but dans l'ensemble mérité, même si Grasshopper ne s'était pas réellement montré dangereux jusque-là.

Sion a égalisé à la 61e sur ce qui était quasiment sa première action dangereuse de toute la partie. Un bon centre d'Ayoub Abdellaoui, décidément très intéressant offensivement, a trouvé la tête de Moussa Djitté. L'attaquant sénégalais a profité d'une sortie complètement ratée de Heinz Lindner pour inscrire le 1-1, qui remettait Sion un peu par miracle dans le match. Le portier de GC s'est rattrapé quelques minutes plus tard en sortant une bonne frappe à ras de terre de Pajtim Kasami (64e).

Carlitos transparent

Les Valaisans ont alors pris l'ascendant et auraient sans doute mérité de prendre l'avantage, mais ils n'ont pas su se montrer assez tranchants offensivement malgré quelques belles possibilités. Et c'est contre le cours du jeu que Grasshopper a pu marquer le 2-1 d'une frappe enroulée splendide de Nabil Bahoui dans la lucarne de Kevin Fickentscher (82e). La défense sédunoise s'est montrée très apathique sur cette action. Le manque d'agressivité du FC Sion a été flagrant, tout comme l'absence de réaction. André Luis Neitzke peut notamment se faire du souci pour sa place. Le Brésilien, déjà en difficulté à Bâle, a de nouveau connu un match compliqué ce samedi au Letzigrund.

Plus inquiétant encore d'un point de vue individuel, la performance, si on peut l'appeler ainsi, de Carlitos. Le Portugais n'est pas en forme et cela commence un peu trop à se voir. La décision de le titulariser sur le côté gauche a été un peu surprenante et il s'agissait clairement d'une mauvaise décision de la part de Maurizio Jacobacci vu les 54 minutes catastrophiques de l'ailier gauche, qui n'a tout simplement pas existé. Carlitos, bientôt 36 ans, a d'ailleurs eu le culot de sortir du terrain en marchant, alors que son équipe était menée, et de refuser de saluer Maurizio Jacobacci! Christian Constantin va devoir se pencher sur le «cas» Carlitos, ce qui n'était pas forcément prévu en début de saison.

Grasshopper Club Zurich – FC Sion 2-1 (0-0)

Letzigrund, 4200 spectateurs. Arbitre M. Fähndrich.

Buts: 50e Bahoui 1-0, 61e Djitté 1-1, 82e Bahoui 2-1.

Avertissements: 7e Lavanchy (jeu dur), 8e Kouassi (jeu dur), 15e Song (jeu dur), 65e Bahoui (jeu dur), 75e Abdellaoui (jeu dur), 89e Holzhauser (antijeu)

Notes: GC sans Basic, Pickel et Tarashaj (blessés). Sion sans Adryan, Grgic, Fortune, Mitryushkin et Zock (blessés).

Grasshopper: Lindner; Lavanchy, Nathan, Rhyner, Doumbia; Sigurjonsson, Holzhauser, Bajrami; Jeffren (77e Andersen), Pinga (79e Djuricin), Bahoui (88e Cvetkovic). Entraîneur: Thorsten Fink

Sion: Fickentscher; Maceiras, Raphael, Neitzke, Abdellaoui; Toma, Song (58e Daoudou), Kouassi (88e Baltazar); Kasami, Djitté, Carlitos (54e Uldrikis). Entraîneur: Maurizio Jacobacci.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!