Hockey: Bays ne pensait pas être à ce point à la fête
Actualisé

HockeyBays ne pensait pas être à ce point à la fête

L'ex-gardien du LHC cartonne à Genève, sous ses nouvelles couleurs. De quoi être serein avant le 1er derby de la saison face aux Vaudois, vendredi soir.

par
Grégory Beaud
Christophe Bays est en pleine confiance.

Christophe Bays est en pleine confiance.

Il y a six mois, Lausanne avait posé sur la table une offre de prolongation de contrat à Christophe Bays. L'objectif du club de Malley? Signer le dernier rempart sur le long terme et en faire le successeur de Cristobal Huet. Zurich avait procédé de la même manière avec Lukas Flüeler, qui a remplacé le légendaire Ari Sulander au Hallenstadion. Lausanne se serait bien vu faire la même chose avec le gardien de 23 ans.

Pourtant, c'est au bas de la proposition de Genève-Servette que le gardien a apposé sa griffe. Pour les deux prochaines saisons, Christophe Bays sera donc Genevois. «Avec le LHC, nous nous sommes quittés en bons termes, a-t-il précisé. Mon but était de jouer et je pensais que c'était le bon choix pour moi.»

Aux Vernets, Christophe Bays ne semblait pas être le premier choix. Mais Robert Mayer s'est blessé lors du 1er match amical. «Je ne peux pas m'en réjouir, mais j'étais prêt à une telle éventualité», a-t-il remarqué. Plus que prêt, même. Après cinq journées de championnat, l'ancien junior du Lausanne HC fait mieux que se défendre. «Si Robert Mayer venait à manquer plus de matches, je serais content d'aider l'équipe. Je m'éclate tellement sur la glace.»

Ce soir, c'est à son ancien employeur que Bays se frottera. «Je mentirais si je parlais d'un match comme un autre, a-t-il concédé. Mais au bout du compte, il y a 3 points à aller chercher.

Ton opinion