Actualisé 08.05.2008 à 09:37

BCV: Bénéfice en recul au 1er trimestre

La Banque cantonale vaudoise (BCV) a, comme attendu, publié jeudi des résultats trimestriels en chute libre. Le bénéfice brut recule de 62% à 60 millions de francs.

Cette dégradation est liée à la perte déjà annoncée de 35 millions dans les opérations de négoce.

Le premier trimestre 2007 s'était achevé sur un bénéfice brut de 158 millions, le meilleur de l'histoire de la BCV, rappelle la banque dans un communiqué. Les revenus sont en baisse de 39% à 187 millions de francs. Ils reflètent le mauvais résultat dans les opérations de négoce, lié aux difficultés des marchés financiers durant «un mois de mars hors du commun».

Pour la plupart non réalisées, ces pertes concernent les actions suisses et leurs dérivés. Il n'y a eu ni fraude, ni dysfonctionnement dans la gestion des risques, ni comportements inadaptés de la part de traders. Leur prise de risque est toujours restée dans le cadre fixé, souligne la BCV. L'établissement rappelle aussi qu'il n'a pas de positions liées aux «subprimes».

Cession d'Unicible

La contraction du bénéfice brut, annoncée le 18 avril, est également liée à la chute des autres résultats ordinaires. Ceux-ci baissent de 48 millions de francs à 8 millions, contre 56 millions un an plus tôt. Cette baisse s'explique pour 27 millions par la cession des activités d'Unicible. Les ventes d'immobilisations financières ont en outre été plus faibles que l'an passé.

Le résultat des opérations d'intérêts enregistre une progression de 2% à 126 millions. Les revenus de commissions diminuent de 6% à 88 millions, en raison du recul de l'activité des marchés financiers et de la cession de la participation dans la filiale espagnole A&G. Le transfert des activités d'Unicible engendre une baisse des charges de 13% à 128 millions de francs.

Après une période de baisse continue, l'épargne se stabilise à 8,1 milliards. Les autres dépôts de la clientèle (principalement les comptes à termes) sont en recul de 4% à 11,9 milliards. La masse sous gestion du groupe diminue de 9,5 milliards (-11%) à 74,8 milliards sous l'effet de la baisse des marchés et à la vente de la participation dans la filiale espagnole (3,9 milliards).

2008 aussi en baisse

Le groupe prévoit un recul de son bénéfice brut et du résultat net en 2008. Mais la BCV déclare que cette baisse ne remet en cause ni la solidité financière de la banque, ni sa stratégie d'optimisation de ses fonds propres annoncée en mars. Pour preuve, Standards & Poors et Moody's ont confirmé leurs ratings, souligne la banque.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!