Ski - Wengen: Beat Feuz a rechaussé des skis de descente
Actualisé

Ski - WengenBeat Feuz a rechaussé des skis de descente

Le Bernois a disputé l'unique entraînement en vue de la descente du Lauberhorn samedi.

photo: Keystone

Beat Feuz a chaussé pour la première fois depuis plus de quatre mois des skis de descente à Wengen. Le Bernois a disputé l'unique entraînement en vue de la descente du Lauberhorn samedi. Il n'a pas encore décidé s'il prendra part à la course.

Après en avoir terminé avec son pensum du jour, Beat Feuz se montrait heureux d'être à nouveau là et d'avoir rejoint l'arrivée. Il s'est élancé sur un parcours raccourci en raison du brouillard. «comme c'était la première fois que je remettais les skis de descente, les sensations m'ont manqué. On a pu le voir dans les deux premières courbes. Les skis n'ont pas réagi aussi vite que je l'espérais.»

Ainsi, il a complètement manqué le virage à droite après la Minschkante. C'est là qu'il a perdu une grosse partie des 4 secondes de retard sur le meilleur temps du Norvégien Aksel Lund Svindal. «Le retard est bien sûr trop grand. Mais ça m'est complètement égal aujourd'hui», relevait Feuz. Le plus important était pour lui qu'après les 20, 30 premières secondes de course, il se soit senti mieux mètre après mètre.

Pas de décision

A la question de savoir combien de temps lui sera nécessaire pour retrouver ses sensations en descente, le médaillé de bronze des Mondiaux de Beaver Creek a répondu: «J'espère que cela ne durera que deux descentes. Si cela était le cas, je serai au départ samedi.»

Il n'a pas décidé non plus s'il prendra part à la descente du combiné vendredi. Auparavant, il avait planifié de s'aligner vendredi comme dernier test. Mais après l'entraînement, il savait comment son pied blessé et son genou se comportaient en course. Le Bernois pouvait toutefois se réjouir après avoir franchi la ligne d'arrivée. «Je ne ressens aucune douleur».

Janka le meilleur Suisse

Des sept concurrents suisses en lice à l'entraînement, seul Carlo Janka s'est hissé dans le top 30.

L'ancien vainqueur du Lauberhorn (2010) a concédé 1''67 (11e) à Svindal, qui n'a encore jamais gagné à Wengen. «Ce fut une descente moyenne et le retard est beaucoup trop grand. Je dois encore passer du temps devant la vidéo pour appréhender au mieux la course», soulignait Janka après son entraînement. Il s'alignera d'abord dans le combiné de vendredi et tentera de rééditer son exploit de l'an dernier quand il s'était imposé, offrant l'unique victoire masculine suisse de la saison.

En raison d'une mauvaise visibilité en haut du tracé, l'entraînement de jeudi a été raccourci. Il paraît difficile de croire que la descente de samedi (12.30) puisse se dérouler sur le tracé original de près de 4,5 km. Le départ sera donné selon toute vraisemblance, comme pour la descente du combiné, au-dessus de la Hundschopf. (nxp/sda)

(NewsXpress)

Ton opinion