Actualisé 09.02.2019 à 20:20

Ski alpinBeat Feuz: «Je suis triste»

Le Bernois n'est plus champion du monde de descente, la faute à la loterie, selon lui. Interview.

de
Christian Maillard, Åre

Beat Feuz, quel est votre sentiment après cette parodie de descente, raccourcie et disputée dans des conditions dantesques?

Il est vrai que les conditions étaient très difficiles. C'était spécial que la course soit repoussée puis lancée. Aujourd'hui, il y a les trois sur le podium qui rayonnent et c'est tout.

On vous sent extrêmement déçu...

C'est une déception, oui. Je concourais pour aller chercher le podium. Je crois qu'il n'y avait pas de course plus spéciale qu'aujourd'hui. Je suis triste, c'est dommage. Ce n'est pas facile de se réjouir de skier une descente de championnat du monde comme cela.

Vous auriez préféré courir dimanche?

On ne sait pas les conditions de demain. Mais on ne peut pas laisser une course comme cela devenir une loterie car c'est la plus importante de l'année et c'est dommage.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!