Genève: Beau temps et incivilités saturent les points de tri
Actualisé

GenèveBeau temps et incivilités saturent les points de tri

Des écopoints étaient plein à craquer et débordaient, lundi, dans les rues genevoises. La voirie se penche sur le phénomène sans pouvoir l'expliquer.

par
Julien Culet
Les bouteilles se sont entassées tout le week-end au parc Gourgas.

Les bouteilles se sont entassées tout le week-end au parc Gourgas.

Leser-Reporter

«Laisser des déchets comme ça devant une école alors qu'on apprend aux enfants à trier, c'est pas joli.» Une habitante du quartier genevois de la Jonction s'est émue lundi matin en constatant que l'écopoint du parc Gourgas était submergé de bouteilles en PET vides. Le conteneur qui leur est dévolu était plein à craquer.

La Ville de Genève confirme que des bennes de tri ont été saturées ce week-end. «Nous avons eu trois ou quatre sites qui étaient dans cette situation, déplore Pierre Liaudat, chef du service voirie. Nous avons des difficultés à en expliquer les raisons, hormis qu'il a fait beau. Peut-être aussi que le soleil a encouragé les gens à faire leur ménage de printemps.»

Réflexion en cours

Il reconnait que les poubelles destinées aux bouteilles en plastique peuvent avoir des soucis de capacité. Des solutions sont recherchées avec le prestataire externe qui s'occupe de les vider, explique Pierre Liaudat. Des ouvertures de taille réduite pour obliger les gens à écraser leurs bouteilles ont été testées pendant dix jours. Le dispositif ne s'est toutefois pas révélé concluant.

Une équipe est chargée de la propreté des écopoints. Elle a été surchargée lundi. Hormis des bouteilles, toutes sortes d'autres déchets ont été retirés. «Malheureusement, certains habitants se permettent de plus en plus de déposer aux écopoints des encombrants, comme leur vieille télévision. Or, ils sont amendables s'ils le font, regrette le responsable. C'est un problème que nous voulons vite régler car dès que quelqu'un commence, d'autres s'imaginent que c'est permis et emboîtent le pas.» Le responsable rappelle que la voirie propose un service gratuit de collecte des objets encombrants devant son domicile.

Ton opinion