Därstetten (BE): Bébé abandonné à la déchetterie: 23 mois de prison avec sursis pour la mère
Publié

Därstetten (BE)Bébé abandonné à la déchetterie: 23 mois de prison avec sursis pour la mère

La femme qui a déposé son nouveau-né dans une boîte en carton durant l’hiver 2020 vient d’être condamnée. Le Tribunal de Thoune a prononcé une peine de prison avec sursis de 23 mois.

Le matin du 4 janvier 2020, un agriculteur avait trouvé un nouveau-né dans cette boîte en carton contenant des capsules de café.

Le matin du 4 janvier 2020, un agriculteur avait trouvé un nouveau-né dans cette boîte en carton contenant des capsules de café.

20min

Cette semaine, une femme de 44 ans a comparu devant le Tribunal régional de l’Oberland. En janvier 2020, elle avait abandonné son enfant directement après sa naissance à la déchetterie de Därstetten (BE). Au cours de la semaine de procès, la justice s’est posé la question suivante: s’agissait-il d’une tentative d’infanticide ou d’un abandon du nourrisson? Après plusieurs jours d’audience, le Tribunal de Thoune a rendu son verdict. La culpabilité de la mère a été prononcée jeudi matin: le Tribunal régional a déclaré la femme coupable de tentative d’infanticide. Elle a été condamnée à une peine de prison avec sursis de 23 mois, comme l’écrit «Blick».

Accusée absente au procès

La condamnée elle-même n’était pas physiquement présente à l’ouverture du jugement: elle a été connectée à la salle d’audience en vidéoconférence. La femme ne vit actuellement déjà plus en Suisse, car elle a déménagé en Autriche, et aucun de ses quatre enfants ne vit avec elle. La fillette, aujourd’hui âgée de 2 ans et demi,  représentée au procès par une avocate, vit toujours dans une famille d’accueil.

Lors de l’audition par le juge, la mère a indiqué que les contacts avec l’enfant étaient jusqu’à présent rares. Pendant le procès, la prévenue a regretté ce qui s’est passé: «Je n’ai jamais voulu qu’elle meure. Je suis vraiment contente qu’elle ait été retrouvée à temps. Si je le pouvais, je reviendrais en arrière.»

Bébé retrouvé en hypothermie

Aujourd’hui, elle ne s’explique pas vraiment pourquoi elle a abandonné l’enfant le soir du 3 janvier 2020 à la déchetterie locale, dans une boîte en carton contenant des capsules Nespresso usagées. Ce soir-là, les températures étaient négatives dans l’Oberland bernois et l’équipe d’élimination des déchets avait depuis longtemps terminé sa journée de travail. Un agriculteur a retrouvé la fillette le lendemain matin en hypothermie et avec un pouls beaucoup trop faible, mais vivante. Après une enquête de police, la mère biologique de l’enfant avait pu être retrouvée et une procédure pénale ouverte.

Pour la procureure, il était clair que la femme avait accepté la mort du bébé par ses actes. Elle demandait une peine d’emprisonnement de 32 mois, dont 16 mois ferme. L’avocat de la défense, en revanche, voyait les choses différemment: on ne peut reprocher à la femme que l’abandon et non la tentative d’infanticide. Il a plaidé pour une peine de prison de 8 mois avec sursis.

(miw/lom)

Ton opinion