Etats-Unis: Bébé mort trouvé dans le linge sale d'un hôpital
Actualisé

Etats-UnisBébé mort trouvé dans le linge sale d'un hôpital

En lavant les draps d'un hôpital, les employés d'une blanchisserie du Minnesota ont trouvé le corps d'un bébé mort-né.

par
Loïc Pialat
Los Angeles
C'est dans la lessive provenant de cet établissement que se trouvait le nourrisson.

C'est dans la lessive provenant de cet établissement que se trouvait le nourrisson.

«C'est une terrible erreur et nous en sommes profondément désolés». Chris Boese, l'infirmière en chef de l'hôpital Regions de St-Paul, n'en finissait plus de s'excuser hier, en conférence de presse. Un bébé mort-né a été retrouvé dans le linge sale de cet établissement du Minnesota, déposé dans une blanchisserie à 60 kilomètres de là. L'enfant reposait dans la morgue de l'hôpital. Personne ne sait comment une telle chose a pu arriver. «Nous cherchons à comprendre ce qui n'a pas fonctionné dans notre système pour nous assurer que cela ne se reproduira plus jamais», a poursuivi l'infirmière.

Mardi, les employés de la blanchisserie Crothall s'apprêtent à laver le linge sale de l'hôpital, arrivé 48 heures plus tôt. C'est alors qu'un bébé mort-né est tombé d'un drap. Il portait une étiquette sur la cheville et une couche. L'enfant était décédé depuis le 4 avril. La blanchisserie a immédiatement appelé l'établissement qui est venu récupérer le corps. Certains employés, choqués, ont dû recevoir un soutien psychologique.

Selon le «Minnesota Star Tribune», un incident du même genre s'est déjà produit au Texas en 2008. Tandis qu'en 2001, dans le Vermont (à l'est du pays), le corps d'un bébé avait été égaré et jeté avec des déchets médicaux. Dans les deux cas, les familles avaient poursuivi l'hôpital. Le nom de la famille concernée ici n'a pas été rendu public. Le Regions Hospital lui a présenté ses excuses. Cela ne suffira sans doute pas selon Sherokee IIse, l'auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, interviewée par le quotidien. «Mon expérience me dit que la famille sera profondément, profondément blessée par tout cela. La plupart des familles ne veulent pas d'excuses. Elles veulent savoir ce qui sera fait différemment pour que cela ne se reproduise plus jamais ».

Une enquête de police est en cours.

(France USA Media)

Ton opinion