Actualisé 15.12.2015 à 15:39

FIFAgateBeckenbauer a-t-il financé la réélection de Blatter?

L'ancien président de la Fédération allemande de football a lancé de graves accusations de corruption contre Franz Beckenbauer et son rôle dans la réélection de Sepp Blatter en 2002.

de
Pascal Schmuck, Zurich

L'Allemagne essaie toujours de faire la lumière sur les soupçons de corruption entourant l'attribution de sa Coupe du Monde de football en 2006. Et les sommes évoquées dans cette affaire pourraient avoir aidé Sepp Blatter à se faire réélire à la tête de la FIFA, comme l'explique le journal de boulevard allemand Bild.

L'attaque a été lancée par Wolfgang Niersbach, l'ancien président de la Fédération allemande de football poussé à la démission, et par Stefan Hans, l'ex-directeur de la Fédération. Ils ont affirmé aux enquêteurs que les 6,7 millions d'euros (10 millions de francs suisses), versés par le comité d'organisation à la FIFA, ont été dirigés «inofficiellement» à la commission des finances de la FIFA afin d'acheter des voix pour assurer la première réélection de Joseph Blatter.

«Elu avec mon argent»

Wolfgang Niersbach implique directement Franz Beckenbauer, qui a organisé les paiements en tout connaissance de cause, a ajouté l'ancien président. «Il a été élu avec mon argent», avait déclaré en 2002 le «Kaiser» à Niersbach après la réélection du Valaisan à la tête de la FIFA.

Ces propos ont été confirmés par Stefan Hans. Lors d'un Congrès de la FIFA à Séoul, Franz Beckenbauer avait posé la question de savoir qui il fallait remercier pour la réélection de Joseph Blatter. Et il s'était montré du doigt.

Selon le Spiegel, le Comité de candidature allemand s'était constitué une caisse noire qui a servi à acheter des voix pour le Mondial 2006, grâce à un prêt personnel de 6,7 millions d'euros (10 millions de francs suisses) de Robert Louis-Dreyfus, alors patron d'Adidas, décédé en 2009.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!