Actualisé 18.06.2018 à 18:51

FootballBehrami sera d'attaque vendredi

Sorti à la 70e minute du match contre le Brésil, se plaignant d'une contraction à l'adducteur gauche, le Tessinois sera bien de la partie contre la Serbie.

Vladimir Petkovic respire. Il pourra compter sur Valon Behrami, l'homme qui a stoppé Neymar, ce vendredi à Kaliningrad lors de la rencontre décisive contre la Serbie.

Au lendemain de sa performance extraordinaire contre le Brésil, Valon Behrami était l'un des cinq joueurs de champ titulaires dimanche soir avec Manuel Akanji, Fabian Schär, Xherdan Shaqiri et Haris Seferovic, à avoir écourté le décrassage effectué lundi en fin d'après-midi à Togliatti. Les cinq hommes ont fait des exercices de gainage avant de regagner les vestiaires alors que Stephan Lichtsteiner, Ricardo Rodriguez, Granit Xhaka, Blerim Dzemaili et Steven Zuber sont allés courir.

Face au Brésil, Valon Behrami a été remplacé à la 70e minute par Denis Zakaria. Le Tessinois se plaignait d'une contraction à l'adducteur gauche. «Il n'y a rien de grave, assure le docteur de l'équipe de Suisse Cuno Wetzel. Nous nous sommes rendus au retour de Rostov-sur-le-Don à l'hôpital de Togliatti pour poser un diagnostic précis. Valon ne souffre d'aucune lésion. Pour moi, il n'y aucune raison qu'il ne joue pas vendredi.» D'ici là, l'homme aux 80 sélections va principalement rester aux soins. «Il convient de bien se régénérer», poursuit le praticien. La remarque vaut également pour Stephan Lichtsteiner qui lui aussi a été remplacé en fin de match. Le capitaine avait été pris par des crampes.

(nxp/ats)

Plus d'un demi-million de téléspectateurs

Le match de la Coupe du monde de football entre la Suisse et le Brésil, dimanche soir, a été suivi, sur RTS Deux, par 525 000 téléspectateurs en moyenne. Ce chiffre représente une part de marché de 65,8%, a précisé ce lundi la RTS.

Il s'agit de la plus grosse audience enregistrée par une émission de télévision de la RTS depuis le match de l'Euro de football 2016 qui avait opposé la Suisse à la France. La rencontre avait été suivie en moyenne par 544 300 téléspectateurs, soit une part de marché de 66,3%.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!