Football: Belgique et Allemagne touchent au but
Actualisé

FootballBelgique et Allemagne touchent au but

La Belgique et l'Allemagne sont aux portes du Brésil, lors de l'avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Tour d'Europe à deux matches du verdict.

Mardi prochain, les jeux seront faits. L'Italie et les Pays-Bas sont déjà qualifiés. Il reste donc en deux journées, sept tickets qualificatifs directs (réservés aux premiers de groupes) et quatre autres tickets qui seront attribués lors des barrages (15-19 novembre/tirage au sort le 21 octobre) réservés aux huit meilleurs deuxièmes.

GROUPE A. La Belgique est à un point du Brésil. Les Diables Rouges de Marc Wilmots n'ont plus besoin que d'un nul pour prendre leur billet pour le Mondial. Les Croates, chez qui ils iront vendredi, sont déjà assurés d'être au moins deuxièmes et se préparent sans doute aux barrages. Car il faudrait que la Croatie gagne ses deux derniers matches et que les Belges perdent deux fois pour que l'équipe au damier se qualifie directement.

GROUPE B. Derrière l'Italie, la Bulgarie et le Danemark se battent pour la 2e place. Les Bulgares se déplacent en Arménie avec un point d'avance sur les Danois, lesquels accueillent une Squadra qui n'a plus rien à jouer.

GROUPE C. L'Allemagne sera qualifiée en cas de victoire, voire même en cas de défaite contre l'Irlande à domicile si la Suède ne gagne pas chez elle contre l'Autriche. Cette dernière reste en course pour la 2e place. Un nul pourrait même suffire à l'Allemagne, mardi au moment du décompte final, puisqu'elle possède une différence de buts très favorable par rapport à la Suède ( 21/ 6).

GROUPE D. Le match à trois pour la 2e place derrière les Pays-Bas continue. Les Bataves accueillent la Hongrie, qui occupe la 2e place et possède un point d'avance sur la Turquie, qui se rend en Estonie, et la Roumanie qui se rend en Andorre.

GROUPE F. Le sprint final entre la Russie et le Portugal est lancé. Comme cela était prévisible dès le tirage au sort de ce groupe, Russes et Portugais vont se livrer un duel à distance jusqu'au bout pour la 1re place. Avantage aux Russes de Fabio Capello avec un point d'avance sur la Selecçao. Le 2e sera sans doute une de ces deux places fortes du foot européen et ne sera pas un cadeau pour son adversaire en barrages. La Russie se rend au Luxembourg et le Portugal reçoit Israël.

GROUPE G. Suspense total entre Bosnie et Grèce. Les deux pays sont en tête de la poule avec, cas unique dans ces qualifications de la zone européenne, le même nombre de matches restants à jouer. Rappelons que dans les compétitions FIFA, la différence générale de buts est le premier critère pour départager deux équipes à égalité de points. Avantage très large à la Bosnie, avec une différence de buts de 20 contre 5 à la Grèce. Les quatre autres équipes sont déjà éliminées, même pour la 2e place.

GROUPE H. L'Angleterre joue gros. Dans ce groupe, les quatre équipes de tête sont en mesure de se qualifier (Angleterre, Monténégro, Ukraine et Pologne). Les Anglais, qui avaient déjà manqué l'Euro 2008, ne peuvent pas se permettre de rater le Brésil. L'équipe aux «Trois Lions» doit prendre des points, mais méfiance car le Monténégro, qu'elle recevra vendredi, l'avait tenue en respect à l'aller (1-1).

GROUP I. L'Espagne est à égalité de points avec la France en tête de groupe, mais il reste à la Roja, championne d'Europe et du monde en titre, deux matches à jouer contre un seul pour les Bleus. Il serait illusoire d'espérer un faux pas des hommes de Vicente Del Bosque face à la Biélorussie, dernière et déjà éliminée. Avec un succès vendredi, Xavi et sa bande n'auraient plus qu'un point à glaner ensuite. (ats)

Ton opinion