Tennis - Relax comme jamais, Bencic démarre fort à l’US Open
Publié

TennisRelax comme jamais, Bencic démarre fort à l’US Open

La championne olympique saint-galloise a impressionné mardi lors de son entrée en lice à Flushing Meadows.

par
Jérémy Santallo
Belinda Bencic au service lors de son match contre Arantxa Rus au 1er tour de l’US Open.

Belinda Bencic au service lors de son match contre Arantxa Rus au 1er tour de l’US Open.

AFP

Dans sa robe moutarde, Belinda Bencic (WTA 12) a parfaitement étrenné mardi son statut de championne olympique, décroché à Tokyo cet été, dans un tournoi du Grand Chelem. La Saint-Galloise de 24 ans, quart de finaliste à Cincinnati lors de son seul tournoi de préparation avant l’US Open, a battu Arantxa Rus (71e, 30 ans) 6-4 6-4 lors de son 1er tour à New York.

Dans le Louis Armstrong Stadium, la Suissesse s’est grandement facilitée la vie d’entrée, prenant le service de la gauchère néerlandaise sur un coup droit croisé très appuyé. Injouable derrière sa première balle de service (93% de points gagnés dans le 1er set), impeccable au filet, «Beli» n’a perdu que trois points sur sa mise en jeu lors de la première manche.

Arantxa Rus en action contre Belinda Bencic.

Arantxa Rus en action contre Belinda Bencic.

AFP

Opposée à une joueuse qu’elle avait battue deux fois en deux affrontements jusqu’ici, Belinda Bencic a porté l’estocade dans le cinquième jeu du 2e set grâce à une défense héroïque du fond de court. La joueuse suisse la mieux classée, qui n’a concédé aucune balle de break mardi, retrouvera une autre gauchère, l’Italienne Martina Trevisan (WTA 106), jeudi.

«Je suis très satisfaite de mon service, qui m’a permis de garder la tête hors de l’eau. J’ai joué pas mal de gauchères ces derniers temps donc j’étais un peu préparée, a réagi la demi-finaliste de 2019 à l’US Open, qui avait fait l’impasse l’an dernier. Depuis Tokyo, je suis très relax, je me sens plus calme. Je joue de manière plus libérée et je ne me mets aucune pression.»

Un petit tour et puis s’en va

Stefanie Vögele (WTA 128) a manqué son US Open 2021. À 31 ans, l’Argovienne n’a rien pu faire face à une adversaire pourtant moins bien classée qu’elle: Emma Raducanu (WTA 150), âgée seulement de 18 ans. La Britannique s’est imposée en deux sets 6-2 6-3. Les deux filles sont restées 1 h 18’ sur le court de Flushing Meadows.
C’est pourtant la Suissesse qui a réalisé le premier break de la partie, lors du troisième jeu. Mais dès lors, elle a complètement perdu pied dans la manche initiale laissant Raducanu revenir de 1-2 à 6-2.
La deuxième manche a été plus équilibrée. Jusqu’à 4-3, le duel aurait pu basculer dans un camp ou dans un autre. C’est là que la Britannique a pris le service de Vögele. Au moment de conclure, ses 18 ans ne l’ont pas vraiment aidée. Il lui a fallu sept balles de match pour boucler l’affaire.

Ton opinion

1 commentaire