Actualisé 07.04.2017 à 19:57

TennisBelinda Bencic sous pression

Les Suissesses se devront de briller dès lundi dans la toute nouvelle Swiss Tennis Arena à l'occasion du premier tournoi WTA de Bienne.

1 / 12
Belinda Bencic poursuit sa série victorieuse. Elle a gagné la finale du tournoi de Taipei en battant la Néerlandaise Arantxa Rus (WTA 167) 7-6 (7/3) 6-1. (19 novembre 2017)

Belinda Bencic poursuit sa série victorieuse. Elle a gagné la finale du tournoi de Taipei en battant la Néerlandaise Arantxa Rus (WTA 167) 7-6 (7/3) 6-1. (19 novembre 2017)

kein Anbieter
Belindia s'est imposée au tournoi de Hua Hin en Thaïlande. (12 novembre 2017)

Belindia s'est imposée au tournoi de Hua Hin en Thaïlande. (12 novembre 2017)

kein Anbieter/dr/Twitter
Belinda Bencic va jouer à Poitiers. (23 octobre 2017)

Belinda Bencic va jouer à Poitiers. (23 octobre 2017)

Keystone/archive/photo d'illustration

A quelques jours d'une demi-finale de FedCup dont elles seront les favorites les 22 et 34 avril en Biélorussie, les Suissesses sont attendues au premier tournoi WTA de Bienne. En l'absence d'une joueuse faisant partie du top 10, les projecteurs seront notamment braqués sur Belinda Bencic (WTA 130), qui joue gros.

Victorieuse d'un seul match en six tournois disputés cette année - et d'un autre face à la France en FedCup -, Belinda Bencic bénéficie à Bienne d'une ultime opportunité d'entrer directement dans le tableau final de Roland-Garros. Mais sa tâche ne sera pas aisée, puisqu'elle devra se hisser en finale pour grimper aux alentours de la 105e place mondiale. La St-Galloise de 20 ans, ex no 7 de la hiérarchie (en février 2016), reste qui plus est sur un abandon en quart de finale d'un tournoi ITF la semaine dernière. Touchée à un poignet, elle avait préféré ne pas prendre trop de risques selon la version officielle.

No 1 helvétique avec son 20e rang mondial, Timea Bacsinszky se remet elle d'une tendinite au poignet gauche, qui l'a notamment contrainte à renoncer au tournoi de Miami. Pas encore à 100% de ses moyens, la Vaudoise ne s'alignera qu'en double à Bienne afin de se tester plus sereinement. Mais sa partenaire n'est autre que Martina Hingis, ex no 1 mondial en double et lauréate d'un premier titre avec sa nouvelle partenaire Chan Yung-Jan le mois dernier à Indian Wells. Le duo surnommé «MarTimi» voudra faire honneur à cette inattendue médaille d'argent conquise l'été dernier aux JO de Rio.

La Suissesse la mieux classée à tenter sa chance en simple sera Viktorija Golubic (WTA 51). Titrée l'été dernier à Gstaad, la Zurichoise rêve de frapper un nouveau grand coup à domicile. Elle n'aborde pas ce rendez-vous dans les meilleures dispositions, elle qui n'a gagné que deux matches en simple depuis son accession en finale à Linz à la mi-octobre. Mais elle retrouvera à Bienne des conditions de jeu similaires (dur indoor) à celles rencontrées en Autriche ou en avril 2016 à Lucerne, où elle avait remporté ses deux simples dans une demi-finale de FedCup perdue face à la République tchèque.

Troisième Suissesse admise directement dans le tableau final, Rebeka Masarova (WTA 315) est elle aussi en quête de confiance. La Bâloise de 17 ans, surprenante demi-finaliste l'été dernier à Gstaad, n'est plus parvenue à remporter deux matches d'affilée depuis ses exploits bernois. En évoluant pourtant sur le circuit ITF...

Dans ces circonstances, difficile d'imaginer un feu d'artifice helvétique tel que celui auquel avait assisté le public du tournoi de Gstaad, dans lequel une troisième Suissesse (Timea Bacsinszky) avait atteint le dernier carré. La favorite logique est la tête de série no 1 du tableau, la Tchèque Barbora Strycova (WTA 18), 8e de finaliste de l'Open d'Australie en janvier. La tête de série no 2 est l'Espagnole Carla Suarez Navarro (WTA 25), ex no 6 mondial.

Le budget du tournoi, dont le directeur est Lukax Troxler, est de 2,3 millions de francs. Les organisateurs doivent vendre 11'000 billlets pour le couvrir, et 9000 ont jusqu'ici trouvé preneurs (2500 places autour du court central). Les spectateurs présents auront peut-être la chance de croiser Stan Wawrinka, qui ne manquera pas l'occasion d'assister au(x) match(es) de sa compagne Donna Vekic. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!