Suisse: Bell maintient le cap au premier semestre
Actualisé

SuisseBell maintient le cap au premier semestre

Le groupe bâlois de boucherie et de charcuterie a maintenu le cap au premier semestre, grâce notamment à une bonne saison des grillades.

Malgré des influences monétaires négatives, Bell a vu son bénéfice net progresser de 14,6% à 32 millions de francs. La consolidation intégrale d'Hilcona, spécialisée dans les plats cuisinés, ainsi que l'abandon du taux plancher de l'euro ont marqué le groupe au 1er semestre, a indiqué mardi l'entreprise contrôlée par Coop dans un communiqué. Depuis le 1er mai, Bell détient 51% d'Hilcona et en tant qu'actionnaire majoritaire, il l'a entièrement consolidée dans ses comptes.

Au 1er semestre, le résultat opérationnel a augmenté de 16,3% à 45,5 millions et la marge correspondante a été relevée à 3,6%. Compte tenu des conditions cadre, il s'agit d'un résultat «réjouissant» qui confirme la justesse des stratégies mises en oeuvre, a précisé le groupe bâlois.

Le chiffre d'affaires est resté stable au 1er semestre ( 0,2%) par rapport à la même période de l'année précédente, à 1,28 milliard. Des différences de conversion ainsi que des baisses de prix ont pesé sur le chiffre d'affaires.

Contexte difficile

Malgré le contexte difficile, le volume des ventes - sans Hilcona - a pu être maintenu au niveau de l'année précédente. Au total, en incluant Hilcona, l'écoulement a augmenté de 13,9% à 120'366 tonnes. Pourtant, en Suisse, avec l'abandon du taux plancher, le tourisme d'achat est en hausse et le secteur de la viande et des produits carnés est en recul.

Bell Suisse estime avoir réussi à maintenir son volume de ventes grâce à «un bon démarrage de la saison des grillades». En raison de la nette baisse des prix sur la viande porcine, le chiffre d'affaires était toutefois en recul de 2,2% à 897 millions.

En Allemagne, le marché de la charcuterie est toujours en baisse, mais certaines tendances de redressement se dessinent néanmoins. A raison de 31'550 tonnes environ, l'évolution des ventes de Bell Allemagne était légèrement inférieure à l'exercice précédent. En monnaies locales, le chiffre d'affaires est resté au niveau de l'année précédente, alors qu'il a reculé de 14,3% à environ 204 millions de francs.

Bell International a vu ses ventes reculer de 20,4% à 107 millions. En termes de volume, la division a progressé de 3,8% à 16'104 tonnes.

Pression sur les marges

Sur le marché suisse, la marche des affaires du groupe Hilcona dépasse le niveau de l'année précédente. Les exportations dans la zone euro ont subi un recul, dû aux taux de change défavorables. «Les mesures prises en vue de compenser la perte de marge que cela implique ont démarré avec succès», note le boucher industriel.

Au chapitre des perspectives, Bell souligne que l'évolution à ce jour de la saison des grillades en Suisse donne des signes positifs pour le second semestre. Les mesures initiées sur le plan international devraient conduire à de nouveaux progrès opérationnels. «Le résultat dépendra de l'évolution des prix des matières premières», ajoute le groupe.

L'entreprise bâloise s'attend à un nouveau durcissement de la lutte des prix et de la pression sur les marges au 2e semestre. Dans l'ensemble, elle table, par principe, sur une amélioration supplémentaire des résultats par rapport à l'exercice précédent. (ats)

Ton opinion