Coupe UEFA: Bellinzone peut créer la sensation
Actualisé

Coupe UEFABellinzone peut créer la sensation

Bellinzone pourrait créer une véritable sensation en cas de qualification pour le 1er tour principal de la Coupe UEFA. Battus 3-2 en Ukraine par Dniepropetrovsk au 2e tour qualificatif aller, les Tessinois auront une belle carte à jouer au retour, jeudi soir à Lugano.

Mais pour ce faire, il faudra une performance de premier ordre, estime l'entraîneur Marco Schällibaum. "Les Ukrainiens exploiteront la moindre de nos erreurs", avertit-il. Une qualification s'apparenterait à un exploit: Dniepropetrovsk dispose d'un budget estimé à 45 millions de francs. "Pour nous, une élimination ne serait pas catastrophique, mais pour eux oui".

Le 1-1 concédé au match aller rend la mission du FC Zurich délicate contre Sturm Graz, leader du championnat d'Autriche. Mais elle n'est pas pour autant impossible, selon Bernard Challandes. "La situation n'est pas dramatique, même si notre adversaire pourra attendre pour nous contrer. Mais si nous marquons un but, Sturm Graz sera alors sous pression", explique l'entraîneur du FCZ.

En Hongrie, les Young Boys ne devraient a priori pas voir leur qualification menacée. Le net avantage (4-1) acquis à l'aller leur permet de voir venir. Et s'ils parviennent à trouver le chemin des filets, comme c'est régulièrement le cas depuis l'arrivée de Vladimir Petkovic sur le banc (10 buts marqués en 3 matches), ils pourraient passer une soirée relativement tranquille à Debrecen.

Enfin, pour Grasshopper, après la claque historique (6-0) reçue en Pologne contre Lech Poznan, il n'y a plus rien à espérer. "Je ne peux tout de même pas sérieusement demander à mes joueurs de renverser la vapeur", explique Hanspeter Latour. Les Zurichois, exilés à l'AFG Arena de Saint-Gall en raison du meeting Weltklasse de vendredi au Letzigrund, voudront au moins laver partiellement l'humiliation et mettre un terme à leur parcours européen avec un succès d'estime. (si)

Ton opinion