Actualisé

Mondial 2018Benalla aurait gardé la coupe pendant trois jours

L'émission «Quotidien», dont c'était la rentrée lundi, a fait de nouvelles révélations concernant l'ex-chargé de mission à l'Élysée.

par
cga

L'ancien garde du corps d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, aurait été en possession du trophée de la Coupe du Monde, le 18 juillet dernier, selon «Quotidien». L'émission s'est procurée des extraits du procès-verbal d'audition qui montre que Benalla n'a pas tenu un simple rôle de bagagiste, comme cela avait été annoncé initialement.

Selon la déposition d'un policier interrogé par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), l'ex-chargé de mission à l'Élysée, au coeur du scandale de l'été pour avoir frappé des manifestants lors d'une manifestation le 1er mai, aurait fait partie du contingent chargé de transférer le trophée dans le bureau du président de la République, puis au siège de la Fédération française de football trois jours après la victoire des Bleus... soit le 18 juillet. Coïncidence? C'est ce jour-là, que «Le Monde» révélait l'existence de la vidéo incriminant directement Benalla. Ce dernier était, selon les témoignages, en lien direct avec Emmanuel Macron afin «d'assurer le timing», de la descente des Champs-Elysées en bus. C'est ainsi, en coordination directe avec le président, qu'il aurait décidé d'accélérer la parade des Bleus.

«Alexandre Benalla n’a jamais été mon amant»

Enfin sorti de son silence, plus d'une semaine après les premières révélations concernant les violences de son collaborateur, Emmanuel Macron a ironisé tout en assumant ses responsabilités.

Lorsque la présence de l'ex-collaborateur dans le véhicule des Bleus avait été révélée, l'Elysée s'était défendu en affirmant avoir «mobilisé l'ensemble de ses collaborateurs disponibles». Benalla avait alors pu «exceptionnellement sortir des prérogatives qui lui (étaient) assignées», rappelle de son côté Valeurs actuelles.

Affaire Benalla: Macron «seul responsable»

Devant des députés de la majorité, le président français a dit avoir ressenti les actes de son collaborateur comme «une trahison».

Décidément en grande forme pour leur rentrée, les journalistes de Quotidien ont aussi démontré que les propos de François Hollande assurant ne pas connaître Alexandre Benalla ne résistaient pas à l'épreuve des images. Les archives de la campagne présidentielle de 2012 montrent que le garde du corps était très présent notamment lors du meeting du Bourget ou durant la visite du salon de l'Agriculture.

Affaire Benalla: la chronologie en 5 dates clés

L'adjoint du cabinet du président, Alexandre Benalla, avait été filmé en train de frapper un manifestant.

Alexandre Benalla filmé en train d'agresser une femme

L'adjoint au chef du cabinet du président est le «Monsieur Sécurité» d'Emmanuel Macron. Il a été filmé en train de frapper un manifestant à terre.

Alexandre Benalla a même pu assister en direct à l'enfarinage de François Holande lors du colloque de la Fondation Abbé Pierre.

François Hollande enfariné

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!