UBS au 1er trimestre: Bénéfice de 2,5 milliards de francs
Actualisé

UBS au 1er trimestreBénéfice de 2,5 milliards de francs

UBS prévoit un bénéfice avant impôts de 2,5 milliards de francs: de quoi adoucir ses actionnaires, deux jours avant une assemblée générale qui s'annonce houleuse.

De quoi adoucir ses actionnaires, deux jours avant une assemblée générale qui s'annonce houleuse.

Cette estimation est à comparer avec un résultat avant impôts de 888 millions au trimestre précédent, et une perte avant impôts de 1,54 milliard au premier trimestre de l'an passé.

UBS souligne aussi que les sorties nettes d'argent ont nettement diminué dans tous les secteurs. Elle prévoit un reflux global de 18 milliards de francs entre janvier et mars, soit moins d'un tiers des sorties enregistrées entre octobre et décembre.

Beaucoup moins de retraits

Dans le détail, les retraits devraient atteindre 8 milliards de francs dans la division Gestion de fortune et Banque suisse (Wealth Management & Swiss Bank) alors qu'ils se chiffraient à 33,2 milliards sur les trois derniers mois de l'an passé.

Le reflux est estimé à 7 milliards dans la gestion de fortune Amériques (Wealth Management Americas) contre 12 milliards au trimestre précédent, et à 3 milliards dans la gestion institutionnelle (Global Asset Management) après 11 milliards.

Ces sorties illustrent la perte de confiance de la part des clients qui retirent leurs avoirs depuis que la banque a plongé dans la crise financière et a été malmenée par des déboires judiciaires aux Etats-Unis. Ces reflux ont totalisé 147,3 milliards en 2009.

Ce ralentissement des sorties de fonds est donc encourageant, ainsi que le niveau du bénéfice trimestriel imposable qui s'annonce meilleur que prévu, commentent les analystes.

Plaire aux actionnaires

«UBS a besoin de toutes les bonnes nouvelles possibles à l'approche de l'assemblée générale», note un analyste de Kepler Capital Markets. L'événement s'annonce tendu, car des actionnaires s'opposent à la décharge demandée pour les anciens dirigeants au titre de 2007, 2008 et 2009, ainsi qu'au rapport de rémunération.

Au-delà de cet effet de bonne surprise, les analystes de Wegelin s'interrogent toutefois sur la durabilité du redressement. Ils observent aussi que toutes les brèches n'ont pas été colmatées, et se demandent quand les retraits des clients vont s'arrêter.

En attendant, l'action UBS a grimpé jusqu'à 18,44 francs lundi à la mi-journée, soit 4,3% de plus que vendredi soir. A la clôture, elle s'affichait à 18,23 francs, ou 3,1% de plus qu'en fin de semaine dernière, gagnante du jour d'un marché SMI qui a pris 0,3%.

Le rapport détaillé du premier trimestre sera publié comme prévu le 4 mai. A la même période de l'an passé, UBS inscrivait une perte nette de 1,2 milliard de francs. Au dernier trimestre de 2009, elle a dégagé un bénéfice net de 1,97 milliard. (ats)

Ton opinion