Actualisé 07.08.2015 à 08:30

Secteur bancaire

Bénéfice de 56,4 millions pour la BCBE

La Banque cantonale bernoise (BCBE) a réalisé au premier semestre un bénéfice net de 56,4 millions de francs, en léger repli de 2,3%.

L'établissement bancaire qualifie ce résultat de «solide, dans un contexte difficile». Ce léger recul est avant tout imputable aux taux bas et aux taux négatifs. L'établissement qualifie néanmoins ce résultat de solide, dans un contexte difficile.

Le bénéfice semestriel avant impôts atteint 78,7 millions de francs contre 80,6 millions de francs (-2,4%) pour la même période de l'année passée. La BCBE a profité d'un produit extraordinaire de 26 millions de francs provenant de la vente de parts de Swisscanto à la Banque cantonale zurichoise.

Taux négatifs

Les taux bas et les taux négatifs ont pesé sur les chiffres des six premiers mois de l'année, a indiqué vendredi la BCBE. Le résultat des opérations d'intérêts a atteint 142 millions de francs, soit 8% de moins que celui du premier semestre 2014.

Les coûts pour couvrir les risques liés aux variations des taux d'intérêt ont fortement augmenté en raison des taux négatifs. Ils grèvent le résultat des opérations d'intérêts à hauteur de 38,4 millions de francs contre 25,6 millions pour la même période de l'année dernière, relève l'établissement cantonal bernois.

Les créances hypothécaires ont augmenté de 348,6 millions de francs, soit 1,8%, à 19,3 milliards. Les fonds d«épargne ont augmenté pour leur part de 345,5 millions de francs, alors que la somme du bilan a enregistré une progression, à 28 milliards de francs.

Régularisation fiscale

La BCBE a également mis un point final au programme de régularisation fiscale avec les Etats-Unis. Le 9 juin, la banque et les autorités fiscales ont signé un accord réglant les affaires fiscales de la clientèle ayant un lien avec les Etats-Unis.

Ce dossier s'est soldé par le paiement de 4,3 millions de francs. Le versement de cette somme n'aura pas d'incidence sur l'exercice en cours. La BCBE a constitué des provisions en 2013 déjà.

Incertitudes du marché

S'agissant des perspectives, la BCBE explique que les taux bas et les taux négatifs vont péjorer le résultat pour 2015. Si les marchés monétaires et financiers restent stables, celui-ci devrait se situer légèrement en deçà de celui de 2014. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!