Aéronautique: Bénéfice de 61 millions pour Swiss

Actualisé

AéronautiqueBénéfice de 61 millions pour Swiss

La compagnie aérienne Swiss a bouclé le premier semestre dans les chiffres noirs.

La filiale de Lufthansa est sortie des chiffres rouges.

La filiale de Lufthansa est sortie des chiffres rouges.

Après un début d'année dans le rouge, Swiss décolle à nouveau au deuxième trimestre en dépit du nuage volcanique. La compagnie aérienne contrôlée par l'allemande Lufthansa a ainsi pu dégager un bénéfice opérationnel de 61 millions de francs au premier semestre 2010, en baisse de 6% néanmoins sur un an.

Son chiffre d'affaires semestriel a progressé de 6% en variation annuelle, pour culminer à 2,245 milliards de francs. La paralysie du trafic à mi-avril après l'éruption du volcan islandais a péjoré de 20% ce résultat, a précisé le transporteur jeudi.

Comme annoncé précédemment, le fameux nuage de cendres a pesé sur le bénéfice à raison de plus de 30 millions de francs. Swiss a de plus pâti de l'appréciation du franc et de la hausse du prix du kérosène. Mais, grâce à une amélioration de la conjoncture et à un regain d'activité sur son marché au deuxième trimestre, ce dernier s'est révélé positif.

Swiss a vu son bénéfice opérationnel s'envoler à 71 millions de francs, contre un résultat de 3 millions un an auparavant et une perte de 10 millions lors des trois premiers mois de cette année. «Une évolution particulièrement favorable du transport du fret» explique ce résultat. Le chiffre d'affaires a bondi de 13% par rapport au deuxième trimestre de 2009.

Optimisme de mise

Le patron de Swiss, Harry Hohmeister, se montre plus qu'optimiste au vu de l'évolution de ces derniers mois. «Les affaires se sont montrées porteuses et la tendance est à la hausse, notamment sur le réseau intercontinental», souligne-t-il, cité dans le communiqué.

Swiss va investir plus d'un demi-milliard de francs dans le renouvellement de sa flotte et engager 500 nouveaux collaborateurs, affirme son patron. Lors des six derniers mois, le nombre d'emplois à temps plein a déjà grimpé de 5945 à 6113. La compagnie va en outre exploiter un Airbus A330 et deux A320 supplémentaires.

Comme précisé début juillet déjà, son nombre de passagers a progressé au cours de la période sous revue, de 2% à 6,64 millions de personnes. Tandis que le coefficient d'occupation des sièges a augmenté de 4,2 points pour atteindre 80,1%.

La compagnie espère dépasser en fin d'exercice les résultats de l'an passé. En 2009, la compagnie avait enregistré un bénéfice opérationnel de 146 millions de francs, en chute de 69% au regard de 2008.

Mieux que Lufthansa

Swiss avait fortement contribué au résultat d'exploitation de sa maison mère l'an dernier. Au cours des six premiers mois de l'année, Lufthansa a essuyé une perte opérationnelle de 171 millions d'euros, au lieu d'un bénéfice de 8 millions à pareille époque en 2009.

Sur le seul deuxième trimestre en revanche, le premier groupe aérien européen a enregistré un bénéfice opérationnel de 159 millions d'euros (218,8 millions de francs), contre un bénéfice de 52 millions sur un an. Sur cette même période, il a réalisé un chiffre d'affaires de 6,9 milliards, contre 5,2 milliards en 2009.

Sa perte nette est ressortie à 104 millions d'euros au cours du premier semestre, contre un résultat négatif de 178 millions un an plus tôt. (ap)

Ton opinion