Assurance: Bénéfice en baisse de 11% pour La Bâloise
Actualisé

AssuranceBénéfice en baisse de 11% pour La Bâloise

Le groupe Bâloise a vu son bénéfice reculer de 10,9% au 1er semestre, à 234 millions de francs, contre 263,2 millions un an plus tôt.

Le volume d'affaires a progressé de 0,5% à 4,991 milliards. Les analystes ont jugé ces résultats positifs, ce qui a fait bondir l'action à la Bourse suisse.

De janvier à juin, comparées à la même période de 2008, les primes brutes ont fléchi de 1,4% à 4,492 milliards de francs. Les primes à caractère de placement ont progressé de 20,7% 499,3 millions, a indiqué le groupe Bâloise jeudi.

Dans l'assurance non vie, le volume de primes brutes a baissé de 2,6% sur un an à 2,069 milliards. Le bénéfice a reculé de 0,6% à 229,3 millions. Le ratio combiné, soit le rapport entre les coûts et les primes, s'est amélioré de 1,7 point à 90,6%.

Dans le secteur vie, les primes brutes ont reculé de 0,3% à 2,423 milliards de francs. Le bénéfice avant impôts et frais de financement a chuté de 38,7% à 54 millions de francs, en raison notamment de la baisse du revenu des placements, selon l'assureur. Le volume d'affaires a en revanche gagné 2,8% à 2,922 milliards.

Par régions, l'assureur a vu son bénéfice diminuer de 9,6% à 157,1 millions de francs en Suisse pour un volume d'affaires en hausse de 1,8% à 2,889 milliards. La croissance vient des activités de prévoyance professionnelle. Pour le reste, les primes ont chuté de 7,2% en Allemagne et de 3,2% en Belgique tandis qu'elles ont augmenté de 7,9% au Luxembourg.

Objectifs à moyen terme maintenus

Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe Bâloise estime que les marchés financiers resteront volatiles et que l'évolution conjoncturelle sera encore teintée d'incertitudes. Il vise toujours un rendement sur capitaux propres de l'ordre de 15%.

Bien que prudent pour ses prévisions à court terme, l'assureur maintient ses objectifs à moyen terme. Le but est de devenir d'ici à 2012 l'un des assureurs européens bénéficiant du plus fort taux de croissance et du meilleur rendement, a expliqué le patron Martin Strobel en conférence téléphonique.

Bâloise veut notamment augmenter son bénéfice consolidé de 200 millions de francs dans les trois ans. La croissance organique reste une priorité, mais les acquisitions ne sont pas exclues, a ajouté M. Strobel.

Marchés ravis

Le groupe Bâloise faisant mieux qu'attendu au premier semestre, la réaction du marché ne s'est pas fait attendre. L'action a ouvert en hausse à la Bourse suisse. En fin de matinée, elle inscrivait encore une progression de 1,4% à 96,65 francs, après un plus haut à 99,40 francs un peu plus tôt, dans un SMI en baisse de 0,1%.

Les analystes ont qualifié les résultats de solides, en particulier ceux du secteur non vie. A l'exception des primes brutes, les chiffres semestriels sont meilleurs qu'escompté, notamment le bénéfice net et le ratio combiné. (ats)

Bank SoBa: bénéfice en baisse de 11%

La Baloise Bank SoBa a affiché au premier semestre un bénéfice net de 11,8 millions de francs, en baisse de 10,9% sur un an. Les opérations d'intérêts ont progressé de 2,6% à 43 millions de francs, a-t-elle indiqué jeudi.

Les opérations de commissions et services de l'établissement en mains de l'assureur Bâloise ont en revanche chuté de 12,2% à 9,5 millions de francs et les opérations de négoce se sont repliées de 13,2% à 1,7 million. Ces activités ont souffert de l'incertitude régnant sur les marchés financiers au 1er trimestre, selon le communiqué.

Les fonds à la clientèle ont grimpé de 5,3% à 4,1 milliards de francs. La banque a gagné 6100 nouveaux clients. La somme de bilan, au 30 juin, se montait à 5,9 milliards, soit une hausse de 4,2%. La banque s'attend à une évolution comparable sur les six derniers mois de l'année.

Ton opinion