Schindler: Bénéfice en hausse de 5% au 1er trimestre
Actualisé

SchindlerBénéfice en hausse de 5% au 1er trimestre

Le fabricant lucernois d'ascenseurs Schindler a vu sa rentabilité légèrement progresser au premier trimestre 2015.

Le chiffre d'affaires du groupe a lui progressé de 4,4% pour atteindre 2,14 milliards de francs, a indiqué mardi Schindler. En monnaies locales, les ventes affichent une hausse de 7%. Les entrées de commandes ont pour leur part stagné à 2,44 milliards.

A taux de change constants, les ordres ont toutefois augmenté de 2,2%. Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est étoffé de 8,3% à 222 millions de francs. La marge correspondante ressort à 10,4%, en progrès de 0,4 point.

Impact des taux de change

Le bénéfice net et l'EBIT sont supérieurs aux attentes des analystes interrogés par l'agence awp, les entrées de commandes sont en deçà et le chiffre d'affaires est conforme à leurs prévisions. La croissance la plus forte a été enregistrée dans la région Asie-Pacifique, suivie des Amériques et de l'Europe.

Les aléas monétaires ont eu un impact négatif de 53 millions de francs au cours du premier trimestre. Le renforcement du dollar a atténué l'effet négatif de l'affaiblissement des autres monnaies.

L'entreprise a confirmé ses prévisions pour 2015 et s'attend à une hausse de 7% à 9% des ventes en monnaies locales. En raison de l'appréciation du dollar, l'impact négatif du franc fort sera moins important que les 10% annoncés après la décision de la Banque nationale suisse (BNS) d'abolir le taux plancher de l'euro.

La Chine, marché stratégique

Schindler, qui emploie plus de 54'000 collaborateurs, dévoilera son objectif de bénéfice annuel lors de la présentation de ses résultats semestriels. Le marché des ascenseurs et d'escaliers roulants devrait continuer à croître en 2015, affirme la firme lucernoise dans son communiqué.

La Chine, malgré le ralentissement attendu, devrait rester le principal marché pour l'expansion du groupe. L'Inde devrait dépasser sa croissance de l'an dernier et l'Asie du sud-est devrait aussi se développer. La reprise du marché de la construction aux Etats-Unis devrait par ailleurs se poursuivre, mais l'évolution de l'Europe reste incertaine.

Le titre Schindler perdait du terrain mardi en matinée à la Bourse suisse. Les différences avec les prévisions étant minimes, certains analystes se sont concentrés sur le marché chinois dans leurs premiers commentaires. Ils constatent le ralentissement du secteur de la construction et font état d'une pression sur les prix. (ats)

Ton opinion