Trafice aérien: Bénéfice net d'easyJet en hausse de 13%
Actualisé

Trafice aérienBénéfice net d'easyJet en hausse de 13%

La compagnie aérienne à bas coûts enregistre une augmentation de 13% de son bénéfice net pendant l'exercice comptable 2013-2014 et se dit très satisfaite de ses affaires en Suisse.

Cette progression a été réalisée grâce à une hausse du revenu par passager et à des économies d'échelle réalisées grâce à l'utilisation intensive de l'Airbus A320.

Entre le 1er octobre 2013 et le 30 septembre 2014, la compagnie britannique a annoncé mardi un bénéfice net de 450 millions de livres (677 millions de francs). Son bénéfice opérationnel est en hausse de près de 22%, à 581 millions de livres et le chiffre d'affaires a grimpé de 6%, à 4,527 milliards de livres.

Pendant l'ensemble de l'exercice écoulé, le nombre de passagers transportés par EasyJet a augmenté de 6,6%, à près de 65 millions de personnes. Et comme prévu, la compagnie a accordé un dividende équivalent à 40% de son bénéfice après impôt (contre un tiers auparavant). Ce dividende s'est élevé à 45,4 pence ( 35% sur un an).

La directrice générale d'easyJet, Carolyn McCall, a souligné que la compagnie «avait dégagé des profits records pour la quatrième année de suite».

EasyJet a expliqué dans un communiqué avoir augmenté de 1,2% son revenu par siège, grâce à «des initiatives dans les domaines du numérique et de la gestion». Son coût par siège a diminué dans la même proportion, grâce à diverses mesures d'économie.

Nouveaux avions et grève

Le groupe a expliqué aussi avoir pu maîtriser ses coûts «grâce aux économies d'échelle réalisées via la proportion croissante d'A320 dans la flotte». Au 30 septembre, sa flotte, exclusivement composée d'Airbus, était constituée à plus des deux tiers d'A319 et à un tiers d'A320.

La totalité des nouveaux appareils dont elle attend livraison sont de la famille A320. La compagnie a passé en juin 2013 une commande géante portant sur 135 moyen-courriers A320, dont 100 A320neo, des appareils dotés de nouveaux moteurs plus performants. Elle a annoncé en outre, le 18 septembre dernier, la conversion en commandes fermes d'options posées sur 27 Airbus A320.

EasyJet a expliqué aussi avoir «bénéficié de la grève des pilotes d'Air France en septembre 2014, en ajoutant des capacités (de transport) et en attirant davantage de clients» qui n'ont pu utiliser la compagnie française.

Cet afflux imprévu de passagers a augmenté de 5 millions de livres son chiffre d'affaires, a souligné la compagnie.

Pour l'exercice en cours 2014-2015, easyJet a prévenu que son coût par siège (hors effet de change et fluctuation des prix du pétrole) allait augmenter d'environ 2%. Ce en raison de dépenses de personnel liées à l'ouverture de nouvelles bases, à des charges d'aéroport en hausse en Allemagne et en Italie et à une hausse des coûts de navigation.

En Suisse: hausse des affaires

EasyJet est très satisfaite de ses affaires en Suisse. Le nombre de passagers a augmenté lors de l'exercice écoulé de 800'000 à 10,4 millions de personnes, a déclaré à l'ats Thomas Haagensen, directeur des ventes pour l'Europe du Nord.

La compagnie ne craint pas la concurrence même si prochainement le groupe Lufthansa volera depuis Bâle avec sa compagnie à bas coût Eurowings. «Nous avons investi dans les 15 dernières années dans des produits et des avions. Et nous avons une marque forte», a ajouté Thomas Haagensen.

L'entreprise s'estime bien équipée pour continuer de croître. Les réservations pour la saison d'hiver sont déjà légèrement supérieures à celles de l'an dernier, note le responsable. Easyjet dessert depuis Bâle ou Genève plus de 110 destinations. L'entreprise emploie 793 personnes en Suisse et près de 9000 dans le monde. (ats)

Ton opinion