Actualisé 23.03.2016 à 19:43

SuisseBénéfice net en recul pour Mirabaud en 2015

Le recul du bénéfice est attribué à la très forte baisse des volumes qui a affecté l'activité de courtage et de fusions acquisitions.

L'associé-gérant senior Yves Mirabaud.

L'associé-gérant senior Yves Mirabaud.

photo: Keystone

Mirabaud a vu son bénéfice net consolidé reculer de 16% en 2015, à 27,1 millions de francs. Dans un contexte marqué notamment par le franc fort et les intérêts négatifs, les actifs gérés par l'établissement genevois sont en hausse, à 32,8 milliards.

Le recul du bénéfice est attribué à la très forte baisse des volumes qui a affecté l'activité de courtage et de fusions acquisitions, a souligné mercredi le groupe. Les revenus s'élèvent au total à 291,1 millions. Parmi eux, les commissions décrochent de 8% à 226,9 millions. La marge d'intérêt atteint elle 17,3 millions.

Parmi les fonds administrés, 8,5 milliards concernent la gestion d'actifs et institutionnelle et 24,3 milliards la gestion de fortune, en progression de 100 millions. «Nos résultats traduisent les bonnes performances» dans ces secteurs, estime l'associé-gérant senior Yves Mirabaud.

Un apport net a été observé dans tous les pays où la banque est présente, notamment en Suisse qui reste «attractive». Ce montant atteint 1 milliard de francs au total.

Ratio de couverture suffisant

Les charges d'exploitation, hors amortissements et impôts, s'établissent à 250,5 millions. Et le bilan consolidé s'élève à 4,17 milliards de francs, essentiellement constitué de dépôts de la clientèle au passif. Deux tiers des actifs sont injectés auprès de la Banque nationale suisse (BNS) ou investis dans principalement à court terme auprès d'Etats.

Le ratio de couverture, stable à 21,06%, dépasse largement les exigences de Bâle III. En 2015, Mirabaud a étendu ses activités de gestion de fortune et de gestions d'actifs et institutionnelle aussi bien Suisse qu'à l'étranger. Le groupe a ouvert un bureau en Italie et plusieurs fonds d'investissement ont été lancés.

L'offre de courtage et de financement d'entreprises est en cours de réforme pour rétablir la performance sur ces secteurs. Les activités avec une réelle valeur ajoutée vont être privilégiées et les synergies vont augmenter.

En 2016, le groupe va poursuivre ses investissements. Lancé en 1819 à Genève, Mirabaud emploie quelque 700 personnes dans ses bureaux établis dans neuf pays. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!