Actualisé 21.07.2015 à 17:48

PharmaBénéfice net semestriel en recul pour Actelion

Le groupe pharmaceutique bâlois a dégagé un bénéfice net en baisse de 32% sur un an à 287 millions de francs, en raison surtout d'un effet fiscal, pour un chiffre d'affaires en progression de 2% à 1,01 milliard.

Le bénéfice dit de base ressort quant à lui pratiquement inchangé à 423 millions de francs, contre 421 millions un an plus tôt, a indiqué mardi l'entreprise basée à Allschwil (BL). Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) présente une contraction de 1% entre janvier et fin juin à 344 millions.

Tracleer et Opsumit

Le chiffre d'affaires provient toujours majoritairement du Tracleer, un médicament pour traiter l'hypertension artérielle pulmonaire. Ce dernier a toutefois réalisé un montant en recul de 13% à 645 millions de francs, reflétant une situation de concurrence accrue sur certains marchés (produits similaires et génériques).

Le successeur du Tracleer, l'Opsumit, lancé il y a 18 mois, a de son côté inscrit un chiffre d'affaires presque quadruplé au regard du premier semestre 2014 à 208 millions de francs (contre 53 millions), dépassant ainsi les attentes des analystes. Au terme des trois premiers mois de 2015, la somme avait porté sur 95 millions.

Jean-Paul Clozel content

Une évolution qui n'a pas manqué de satisfaire le directeur général Jean-Paul Clozel. Interrogé par l'agence financière awp, le Français a même fait part d'une certaine surprise. Au-delà, il a dit faire preuve de prudence quant à d'éventuelles acquisitions dans le secteur pharmaceutique.

Actelion signale par ailleurs avoir souffert de la force du franc au premier semestre. Le facteur a plombé le chiffre d'affaires en euros et en yens, selon le directeur financier André Muller. La direction générale déplore l'environnement monétaire actuel, tout en réitérant son attachement à la Suisse.

Locomotive américaine

Exprimé en monnaies locales, le chiffre d'affaires semestriel affiche une progression de 4%, l'impact de change négatif portant sur 26 millions de francs. Questionné sur la rumeur mentionnant un intérêt du britannique Shire pour Actelion, Jean-Paul Clozel n'a pipé mot.

Les Etats-Unis restent le principal débouché pour le groupe pharmaceutique, avec un chiffre d'affaires qui a bondi de 29% à 495 millions de francs. En dollars, le taux de progression ressort à 21%, valorisation du billet vert oblige. Derrière, l'Europe a généré des ventes de 329 millions (-11%, mais 1% en monnaies locales).

Relèvement des prévisions

En ce qui concerne l'ensemble de l'exercice sous revue, Actelion procède à un nouveau relèvement de ses attentes. Le groupe rhénan anticipe désormais un bénéfice de base en croissance entre 15 et 19% en monnaies locales, en excluant la dissolution en 2014 de provisions aux Etats-Unis.

La performance semestrielle d'Actelion n'a pas pleinement rempli les attentes des analystes, notamment du point de vue des ventes du Tracleer. A la Bourse suisse, l'action était orientée à la baisse mardi, malgré le relèvement des prévisions, à l'instar du marché des valeurs vedettes SMI dans son ensemble. Elle a clôturé en recul de 2,13%, à 142,40 francs. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!